13 juin 2024

« La nature dans notre cour! » - Un engagement communautaire exemplaire

À Saint-Nicolas, on cultive les jeunes pousses. Découvrez dans ces lignes l’art de développer une saine conscience écologique chez les enfants. Phase 1 Durant l’année scolaire 2021-2022, l’école primaire Saint-Nicolas doit fermer ses portes en raison de travaux majeurs d’agrandissement et de mise aux normes. Une centaine d’élèves sont alors redirigés vers l’école primaire des Tilleuls à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud et l’école secondaire Louis-Jacques-Casault. À leur retour en classe à l’automne 2022, les jeunes évolueront dans un espace rajeuni ayant presque doublé de superficie. Ce n’est qu’un début… Projet d’aménagement de la cour Novembre 2018. Peu après l’arrivée du nouveau directeur, M. Réjean Lauzier, un comité composé de parents, enseignants et membres de la direction voit le jour. Son objectif? Aménager une cour qui manquait jusque-là cruellement d’amour. Les rencontres se multiplient et une vision se dessine rapidement, teintée d’une nette orientation verte, naturelle et ludique. L’ensemble, évidemment, dans un esprit d’apprentissage pour ces jeunes esprits avides de connaissances. Accessoirement, tous manifestent une même volonté : les faire jouer dehors! Levées de fonds Dès lors, petits et grands mettent la main à la pâte. Les élèves doivent-ils ramasser des canettes? Un camion leur est alloué et un employé de la Coop prépare le terrain pour la cueillette. Pour le Marché des S’nic une serre est mise à contribution. S’agit-il de vendre du chocolat? Les accompagnateurs… et les acheteurs sont là. Et ainsi de suite, pour chaque activité de financement menée avec succès. Si bien que l’objectif de la campagne de financement est largement dépassé. Nul doute, Réjean Lauzier a su bien s’entourer dans cette aventure. « C’est un très gros travail d’équipe », tient-il à souligner. Des jeux et des lettres Les efforts de chacun ayant porté leurs fruits, la cour sera bonifiée cet été des éléments suivants : • Classe verte extérieure (ou classe nature) • Parc des p’tits St-Nics avec modules de jeux, glissades, maisonnettes… • Parcours d’hébertisme • Sentier et aménagement végétal (plusieurs arbres seront plantés) • « Terre nourricière » où les jeunes feront l’apprentissage du jardinage En ce qui a trait au terrain de soccer, une réponse est attendue d’ici le 30 juin. Les p’tits coups de pouce Notons que les contributions ne sont pas que monétaires. Des compagnies limitrophes ont accepté avec enthousiasme de faire leur part en facilitant l’accès à la cour. Tant de gens, d’entreprises et d’organismes ont sauté à pieds joints dans ce projet verdoyant qu’il est aisé de comprendre l’enthousiasme de ses promoteurs. Pareille synergie pourrait semble-t-il se traduire par : « Pensez vert, pensez loin. » Tout le contraire du souvent regrettable « Pas dans ma cour! »