12 juillet 2024

François Legault en mode séduction

Bien que la campagne électorale ne soit pas officiellement lancée, François Legault est en mode séduction. En effet, le chef de la coalition Avenir Québec (CAQ) était de passage sur la Côte-Sud mercredi et s'est arrêté dans la circonscription de sa candidate Marie-Ève Proulx. Le duo a fait escale chez Fonderie Poitras pour une visite de l'entreprise et de bonnes discussions ont été menées avec le p.d.g. Claude Massé. Rappelons que cette entreprise régionale se spécialise dans la fabrication de pièces automobiles, spécifiquement les composantes de transmission de la puissance. La fonderie fabrique notamment des pièces pour tous les camions légers de Ford vendus dans le monde et dessert aussi plusieurs clients américains. Au cours des dernières années, l'entreprise a investi plusieurs millions de dollars dans l’agrandissement de son usine et autres projets de développement. Le manque de main-d'oeuvre est au coeur des inquiétudes de l'entreprise. Considérant son carnet de commandes bien rempli, l’entreprise aménage une troisième ligne de production qui génère une trentaine de nouveaux emplois. Pour trouver cette main-d'oeuvre, M. Massé a dû recruter aux Philippines et a investi un million $ en construisant des maisons en rangée, juste à côté de son usine à L’Islet, afin d’y loger ses travailleurs immigrants. Quant aux problèmes majeurs de pénuries de main-d'oeuvre dans la région, François Legault s'est clairement dit conscient de la lacune et ne croit pas que l'immigration soit la solution idéale pour régler le problème. Le chef de la CAQ soutient que le problème provient d'abord du système d'éducation de notre province. Présentement au Québec, seulement 30% des jeunes choisissent un métier technique en usinage ou soudure par exemple. Pourtant, ce sont des métiers rémunérés à la hauteur de 20$/h au minimum. Il faudrait élever ce pourcentage de moitié pour arriver à pallier la pénurie de main-d'oeuvre. De plus, le salaire moyen de la région est de 19% moins élevé que le reste de la province.

Si on veut garder notre monde et attirer d'autres personnes ici, il faut sensibiliser les jeunes dès le début du secondaire au fait que c'est payant et on doit faire connaître nos entreprises comme Fonderie Poitras. C'est une responsabilité gouvernementale. - François Legault
M. Legault propose des alternatives d'aide en sollicitant notamment la Caisse de dépôt, Investissement Québec et Le Fonds de Solidarité pour soutenir ces entreprises.
Ça prend de la relève pour éviter que nos entreprises d'ici soient vendues à des intérêts américains, à l'aube de la retraite des babyboomers! - François Legault
Pour ce qui est de l'immigration, rappelons que le Québec accueille 50 000 immigrants chaque année et 13 000 d'entre-eux (26%) quittent le Québec pour des raisons relatives à la recherche d'emploi insatisfaisante. Parmi ceux qui restent, le taux de chômage est à 15%.
Il faut être capable de mieux choisir les nouveaux arrivants: les qualifications, les besoins de nos entreprises. De plus, les délais pour accueillir des travailleurs prêts à l'ouvrage, donc à payer des impôts, est beaucoup trop long à cause des réfugiés! - François Legault
En terminant, François Legault a tenu à préciser sa position quant à la souveraineté du Québec, sommé la veille par le premier ministre Philippe Couillard, dans les médias nationaux. Voici ce qu'il avait à rétorquer dans ce reportage vidéo: