17 juillet 2024

Visite du ministre des Finances à Montmagny

Après le ministre des Transports, c’est au tour de Carlos J. Leitão, ministre des Finances du Québec, de s’arrêter à Montmagny, au grand plaisir de leur candidat libéral dans la circonscription en vue des élections du 1er octobre, Simon Laboissonnière.Les deux politiciens ont parcouru la ville, visité les entreprises du secteur et rencontré le maire de Montmagny, Rémi Langevin. Cette visite figure sans contredit parmi stratégie électorale et se voulait aussi une occasion de discuter des enjeux liés à la campagne qui approche à grands pas. M. Leitão a bien évidemment constaté le besoin criant en regard à la main-d’œuvre dans la Côte-du-Sud. Plusieurs entrepreneurs lui auraient confié que cette problématique freine assurément l’expansion de leur PME.

  Notre stratégie de la main-d’œuvre sera bien utile pour la région ici. De plus, nous avons la chance d’avoir Simon dans notre équipe, qui a travaillé pendant trois ans avec François Blais, au ministère de l’Emploi. Le parti libéral propose justement un programme efficace pour améliorer le sort de la région - Carlos J. Leitão
Ce plan d’action comprendra plusieurs volets et vise notamment les demandeurs d’aide sociale. Pour inciter leur int.gration au marché du travail, le parti allouera des bonifications aux chèques des premiers demandeurs. Dans le but d’encourager le retour aux études ou pénaliser la personne qui refusera de collaborer, des rencontres auprès instances décisionnelles seront obligatoires. L’immigration demeura aussi au coeur de cette stratégie. M. Leitão a tenu à rappeler : « L’économie du Québec va très bien ! Nous sommes extrêmement fiers des réalisations depuis le début de notre mandat. Nous avons un des taux de chômage le plus faible au pays. Le nombre de personnes qui bénéficient de l’assurance-emploi et de l’aide sociale est le plus bas depuis les 30 à 40 dernières années. C’est fini le temps où le Québec empruntait pour vivre ! Maintenant, on fait ce qu’on a les moyens de faire. La dette est sous contrôle et le rapport d’Ottawa le prouve. » En terminant, le duo a tenu à réitérer l’engagement des Libéraux sous le signe de l’équilibre budgétaire et s’est dit confiant que les Québécois sauront reconnaître le bilan positif du dernier mandat.