13 avril 2024

François Côté : un phénomène sur deux roues

Traverser plusieurs provinces canadiennes à vélo, à 72 ans, constitue en soi un exploit. L’homme qui a réalisé cette performance est un Magnymontois, un grand sportif, qui multiplie les défis afin de dépasser ses limites. C’est peut dire que François Côté est amoureux du vélo. Imaginez ! En 27 ans, ce phénomène a avalé 146 000 km juché sur sa bicyclette. Il pratique son sport favori pas seulement au pays, mais en Europe aussi, le plus souvent avec sa compagne, France Vézina, raconte le serrurier qui a pris sa retraite il y a 10 ans. Sa dernière prouesse remonte à cet été alors qu’il s’élançait dans une traversée canadienne débutant en Colombie-Britannique pour se terminer au Québec. Parti de Victoria le 29 juin, il arrivait à Montmagny le 23 août, au terme d’une aventure riche en découvertes, accompagnée aussi de quelques désagréments. Le parcours dans les Rocheuses fut une belle surprise. «Ça a été plus facile que je pensais» raconte le cycliste en entrevue à nos bureaux. M. Côté a accompli cette étape en six jours, malgré une chaleur intense qui a grimpé jusqu’à 43 degrés celsius, dit-il.

Accident Le décor invariable des plaines a affecté quelque peu son moral, confie le septuagénaire, mais c’est la traversée de l’Ontario qu’il a trouvée longue et difficile, à cause de la forêt et des dénivelés prononcés sur son parcours. C’est aussi dans cette province qu’il fut victime d’un accident après avoir été heurté par un convoyeur de largeur excessive. Le Magnymontois s’en est tiré avec des ecchymoses et une impression de vulnérabilité qu’il n’aimerait certes pas revivre. Sa bicyclette a accusé le coup. Avec des guidons cassés, plus question de poursuivre sa route avec ce vélo qui a donc été remplacé. Parenthèse : en 2013, François Côté faisait l’objet d’un reportage dans le Journal de Québec, sous le titre «Un cycliste de Montmagny survit à trois accidents». Ces collisions s’étaient produites à Montmagny, Barachois et L’Islet. Des chiffres Pendant son voyage en terre canadienne, l’amoureux du vélo a pédalé pendant 220 heures en parcourant 5642 km à une moyenne de 125 km par jour. Sa plus petite distance quotidienne: 76 km en Colombie Britannique. Sa plus longue, avant la dernière étape, 190 km dans les plaines. Cependant, il a accompli sa deuxième performance à vie, lors de la dernière journée de son voyage en franchissant 308 km de Repentigny à Berthier-sur-Mer, où une deuxième crevaison l’a forcé à s’arrêter. Son record, François Côté l’a établi à l’âge de 59 ans : 357 km de Laval à Montmagny en une journée. «Le vélo est un sport individuel qui nous force à nous dépasser. En vieillissant, ce sont nos jambes qui nous permettent de garder notre autonomie. Pour rester actif, il faut donc bouger» de conclure cet homme qui a aussi joué au hockey pendant longtemps.