21 avril 2024

Un rigaudon de mouvements pour l'Everest

Si tout le monde a eu le cœur à la fête et l’estomac dans les nombreux buffets, Simon Labrecque, lui, l’a eu sur le buffet des transactions. La tête dirigeante de l’équipe a effectué deux grosses transactions. D’abord, après plus d’un an à offrir de précieux services à l’Everest, Nicolas Egan Dionne a été transigé en compagnie du défenseur Émile Pelletier et de l’attaquant Tristan Giroux au Titan de Princeville. « C’était d’aller chercher un défenseur dynamique et un niveau de combativité et compétition élevée. Ça faisait plusieurs semaines qu’on le désirait. Sur le marché, des défenseurs, il n’y en a pas, surtout dans notre situation géographique, a détaillé Simon Labrecque. Ce n’est pas tout le monde qui veut venir à Montmagny. On voulait de la stabilité en défensive et avec l’absence de Chaput on s’est rendu compte qu’il manquait de profondeur et même chose lorsque Laflamme a des examens ou une petite blessure. D’avoir des défenseurs qui peuvent faire le travail et avec des défenseurs physiques, tu n’en manques jamais. Il a de l’expérience un peu partout dans la LCHJ et il a un ratio de zéro avec une formation comme Princeville. » En retour, L’Everest fait l’acquisition du défenseur de 19 ans Antonio Baldassare ainsi que des choix de 5e et 9e ronde en 2024. La Côte-du-Sud met également la maison sur deux choix conditionnels de 6e tour en 2024 et 2e tour en 2025 si Tristan Giroux dispute un match avec le Titan de Princeville.   Dans le second échange, la formation sudcôtoise a fait l’acquisition d’un cousin d’un gardien de la LNH. Remi DeSmith, cousin de Casey qui évolue actuellement avec les Canucks de Vancouver, est acquis en retour d’un choix conditionnel de 4e ronde en 2026. « J’ai vu un de ses matchs contre Valleyfield et il avait reçu plus de trois fois le nombre de tirs que Gatineau a décoché et le match s’est rendu en prolongation. L’équipe de recruteurs a regardé De Smith. Il a eu des matchs avec 60 lancers. Il est athlétique pour son gabarit. Il est capable d’offrir de bonnes performances. On voulait un gardien qui supporterait Lauzier. On voulait un gars qui va le challenger, c’est un pari qu’on prend. C’est un gardien qui est dans une famille de gardien », a expliqué Labrecque en faisant référence à Casey DeSmith.   Bonne nouvelle pour les amateurs de Bellechasse Par ailleurs, bonne nouvelle pour les amateurs de Bellechasse. L’attaquant natif de la MRC, Victor Poulin, dont le père, Keven, a fait la pluie et le beau temps dans la région au hockey senior, rejoindra l’Everest de la Côte-du-Sud pour la deuxième moitié de la saison. Poulin était le meilleur pointeur de l’Albatros du Collège Notre-Dame dans la Ligue de développement du hockey M18 AAA du Québec avec 8 buts et 13 passes en 24 rencontres. « On a eu l’occasion qu’il vienne jouer à Princeville avant les Fêtes. On voulait qu’il goûte au Junior AAA, afin de voir la dynamique et le niveau de compétition. C’est la décision de Victor, explique le directeur général Simon Labrecque. On est super content de l’accueillir chez nous. Il est intelligent et bon défensivement. Beaucoup de chien, mais pas le plus gros. Il est capable de faire des jeux avec la rondelle. » La Côte-du-Sud retrouvera l’action ce vendredi, 5 janvier, dans un duel au sommet du circuit Figsby. Pour l’occasion, les ouailles de Simon Labrecque accueilleront le VC Laval à l’aréna de Montmagny, dès 19 h 45.