Sainte-Perpétue et Saint-Pamphile, un habitat propice pour la tortue des bois

Journal L'Oie blanche
Sainte-Perpétue et Saint-Pamphile, un habitat propice pour la tortue des bois
Une tortue des bois (source: Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs).

Espèce vulnérable, la tortue des bois pourrait vivre dans L’Islet-Sud! En effet, une mention fait état de sa présence en 2012 dans les environs de Sainte-Perpétue.

Ces mentions sont précieuses puisqu’elles permettent de mieux connaître la répartition de l’espèce et de poser des actions concrètes pour la protéger, elle et son habitat.

Le secteur de Sainte-Perpétue et de Saint-Pamphile pourrait s’avérer un habitat propice à la tortue des bois en raison de ses rivières sinueuses aux dépôts sableux. Cette tortue affectionne les plages de sable où elle enterre ses œufs durant la période de ponte. Cette période, qui s’échelonne de la fin de mai au début de juillet, est particulièrement propice à l’observation des tortues qui se déplacent pour trouver le site de ponte idéal ! On peut alors les observer hors de l’eau, sur les plages, sur la bordure graveleuse des routes ou même dans les sablières exploitées.

Le Bureau d’écologie appliquée, une coopérative de consultants en environnement qui travaille de pair avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, fait appel à la population pour rapporter les observations de tortues des bois afin de confirmer la présence de l’espèce dans la région. La tortue des bois se reconnaît par son cou et ses pattes orangés et sa carapace brunâtre mesurant en moyenne 18 à 24 centimètres. On invite les personnes qui apercevraient ce petit reptile à le prendre en photo, à noter son emplacement et à communiquer avec Marylène Ricard, biologiste au Bureau d’écologie appliquée, au 418-354-8046 (marylene.ricard@coop-ecologie.com). Pour le bien-être des tortues et la pérennité de l’espèce, on recommande de ne pas les manipuler ou les déplacer.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de