25 000 $ en retour concret dans la communauté

25 000 $ en retour concret dans la communauté

La 7e édition de la Classique Simon Painchaud, un des plus gros tournois de golf de la région de Chaudière/Appalaches, permet de retourner plus de 25 000 $ à des organisations dans le besoin. Voilà ce qui a été annoncé en conférence de presse le 8 novembre.

Sous la présidence d’honneur de M. Rémi Faucher, propriétaire de MonBuro.ca (Hamster), cet événement du 11 juillet dernier a attiré un total de 144  de participants, sous le signe de la nouveauté, soit un brunch amical ainsi qu’un cocktail et bouchées lors de la remise de prix.

Fidèle à son habitude, le tournoi s’est distingué par la qualité de son animation et par la dégustation de produits locaux. Rappelons que 144 golfeurs ont pris part à l’événement et que le montant recueilli a dépassé toute attente avec un record s’élevant à 25 000$. Avec fierté, le comité organisateur a remis deux chèques de 12 500$ respectivement à la Fondation Desjardins ainsi qu’à l’organisme Centraide Québec / Chaudière-Appalaches .

“Nous avons choisi ces deux organismes pour que l’argent soit concrètement retourné dans notre communauté, pour des projets locaux qui auront un impact positif. Nous désirons respecter et suivre nos valeurs coopératives.” -Denis Fournier

Germain Poitras, président de la Caisse de Montmagny du Nord de L’Islet, assure que ce montant sera utilisé non seulement pour l’attribution de bourses aux étudiants de la MRC de Montmagny, mais aussi en soutien à des organismes auxquels la Fondation Desjardins se greffe pour lutter contre des problématiques sociales rencontrées par nos jeunes. En acceptant humblement ce chèque, M. Poitras a promis de s’impliquer personnellement dans la cause l’an prochain, pour donner un coup de main.

Quant à l’organisme Centraide, représenté par Mme Isabelle Genest, cette aide financière sera grandement utile pour soutenir des causes et des organismes qui interviennent sur le terrain auprès des personnes et de familles devant conjuguer avec des problématiques de violence, d’insécurité alimentaire, de délinquance, de dépendance, de décrochage scolaire, de santé mentale, d’isolement ou autres… Les causes se multiplient et les besoins financiers deviennent sans cesse croissants.

La Classique Simon Painchaud a connu une 7e édition record et le comité organisateur compte bien reconduire l’événement l’an prochain avec l’intention de dépasser une fois de plus l’objectif visé. “Année après année, les commanditaires nous  supportent et il nous fait plaisir de les supporter à notre tour. Tout le monde en sort gagnant”.

“Nous avons déjà des commanditaires qui se sont engagés à contribuer pour la 8e édition. Je pense que le message est clair: cette cause est très importante dans la région et on doit la soutenir!”