Bourgault touche à son rêve

Éric Maltais
Bourgault touche à son rêve
Photo d’écran de l’entrevue de Xavier Bourgault sur le site rds.ca

Au cours des prochains jours, les médias du Québec se l’arracheront sans doute parce que Xavier Bourgault, l’orgueil de L’Islet, pourrait devenir le premier Québécois repêché cette année par une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH), peut-être une sélection de première ronde.

Actuellement, l’ailier droit de 18 ans, ayant évolué pour les Cataractes de Shawinigan au cours des deux dernières années, se classe au 13e rang des espoirs nord-américains en vue de ce repêchage. Depuis quelques jours, les dépisteurs des différentes formations de la LNH occupent l’espace médiatique pour expliquer comment il a été difficile d’évaluer le talent à travers le monde cet hiver, considérant les impacts de la pandémie de la Covid-19. Il reste maintenant à découvrir comment se traduiront les réflexions des recruteurs pour ce hockeyeur d’ici.

Leblanc élogieux

À RDS.ca, le journaliste Éric Leblanc a diffusé une entrevue avec l’espoir des Cataractes qui fait part de ses attentes. Dans le texte sur RDS, le journaliste explique qu’il s’est entretenu avec trois dépisteurs professionnels. Ces derniers préfèrent naturellement conserver leur anonymat afin de protéger leur organisation, mais ils ont le Québécois en haute estime. Puisque la Ligue de hockey junior majeur du Québec a permis qu’il se dispute des matchs, cette décision a fait en sorte que nos espoirs ont davantage exposé leurs talents. À titre d’exemple, la Ligue de hockey junior majeur de l’Ontario n’a pas fait jouer des athlètes, faisant en sorte que cela crée un sentiment d’insécurité en lien avec les choix que les organisations professionnelles devront faire.

La grande question qui demeure : combien de rangs de sélection occuperont les espoirs européens? Les amateurs le découvriront lors de la première ronde de sélection, prévue le 23 juillet, alors que les rondes 2 à 7 se tiendront le lendemain. Il serait surprenant que Bougault attende jusqu’au samedi, mais le principal intéressé n’en fera pas un plat. Il a confié à RDS que l’important sera d’être sélectionné et qu’une trentaine d’équipe l’ont passé en entrevue, dont plusieurs en 2e rencontre. L’an dernier, cinq espoirs de la LHJMQ ont sorti en première ronde, dont le tout premier choix, Alexis Lafrenière.

Rester humble

Excité à l’idée de vivre le grand jour, l’attaquant a confié : « Nous avons été vraiment privilégiés de pouvoir jouer cette année et je suis satisfait de ma saison. Je crois que je suis un joueur plus complet. Je suis content des améliorations que j’ai pu apporter à mon jeu ».

Concernant sa popularité, il a lancé : « J’essaie de rester moi-même et avec les deux saisons que j’ai eues, j’espère sortir en première ronde. Mais peu importe, le repêchage, c’est juste un rêve ». Il le vivra en compagnie des siens dans une salle à Montréal, où il passe ses étés à parfaire son jeu depuis l’âge de 14 ans. Il partagera ce moment unique en compagnie de sa famille, envers qui il exprime une très grande reconnaissance. Il est conscient des efforts déployés et des sacrifices que les siens se sont imposés afin de lui permettre de concrétiser son rêve.

Côté carrière, Bourgault se voit un jour comme ailier droit sur un top 6 pour l’équipe qui le sélectionnera. Il peut aussi jouer au centre. Il aime se comparer à l’excellent T.J Oshie, des Capitals de Washington. Mais qu’importe son rang de sélection, Xavier Bourgault deviendra le premier hockeyeur de la région de Montmagny à entendre résonner son nom aussi tôt dans le cadre du repêchage de la LNH. Voilà déjà un exploit.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires