Coups de coeur ce week-end

Photo de Marie-Eve Picard
Par Marie-Eve Picard
Coups de coeur ce week-end
Katherine Levac, Tocadéo et Pascale Picard.

C’est bientôt la fête de l’amour et pour l’occasion, les Arts de la Scène propose une fin de semaine de spectacles chargés d’émotions et susceptibles de faire fondre les cœurs les plus durs…

Douce comme du velours!

D’abord en ce jour de Saint-Valentin, Katherine Levac vous accueille somptueusement dans son univers de velours, tel le titre de son spectacle l’indique. En supplémentaire partout au Québec, la jeune humoriste se réjouit du succès que connait son tout premier one-woman-show : « Je constate qu’on est déjà en supplémentaire un peu partout, ça signifie que c’est le début de la fin! Ça a passé vite! J’ai tellement une belle connexion avec le public… c’est juste magique! » – souligne-t-elle.

C’est pourtant sans attente que la jeune comédienne avait entamé sa carrière d’humoriste: « Les gens sont vraiment au rendez-vous, je ne pouvais demander mieux et j’ai déjà hâte de leur présenter mon nouveau matériel. J’ai d’ailleurs commencé à penser à la suite! »

L’humoriste est fière de constater que son spectacle Velours sait plaire « autant à des filles de 17 ans que des messieurs et autant en Ontario qu’au Québec! Je découvre aussi le mythe autour du fait que les jeunes consomment moins de shows d’humour. C’est faux! Je pense qu’il y a tellement de choix et d’humoristes de plusieurs générations maintenant que tout le monde peut y trouver son compte. La scène c’est ma place préférée et cette première tournée me l’a juste confirmé. »

Katerine Levac vous convie le 14 février prochain: « Une superbe occasion de sortir avec votre « date » pour passer une belle soirée qui vous rendra heureux et c’est probablement la dernière chance de voir Velours à Montmagny! Soyez-y! »

Pascale Picard, coeur à coeur avec son public

Après plus de 20 ans de carrière, la rockeuse Pascale Picard fait un véritable retour aux sources. Clairement, de son dernier album The beauty We’ve found émane une transition de style qui s’est naturellement installée dans l’évolution musicale de la chanteuse. On découvre une musicienne accomplie, sans artifices, des mélodies épurées à travers des compositions originales aux mélodies accrocheuses, comme elle a toujours si bien su le faire. « Après ma dernière tournée avec mon band, j’ai reçu un paquet de demandes pour des spectacles dans de petites salles, je ne pouvais pas amener mon band avec moi. Ça m’a amenée vers une tournée de plus de deux ans en solo et j’ai tripé ben raide! Je n’aurais jamais fait ça en début de carrière… je suis une personne très timide à la base! Je vis carrément à travers le regard du public. Cette proximité qu’on a présentement, je l’apprécie énormément et ça me pousse à poursuivre dans cette voie! » – Pascale Picard

Pascale Picard a longtemps été affectée par le fameux « syndrome de l’imposteur, j’étais la fille qui se cachait derrière son band ». Mais la jeune maman de 38 ans incarne désormais une musicienne affranchie et offre à son public une version plus près de sa personne. « C’est un spectacle de piano et de cordes, toutes les pièces ont d’abord été créées au piano en collaboration avec Antoine Gratton qui a apporté sa magie, je suis vraiment fière du résultat! L’auteure écrit toujours en anglais « ça me permet une certaine distance qui me sécurise dans mes propos, comme le chant est ma façon de m’exprimer, ça m’atteint moins… » avoue l’artiste. Elle offrira toutefois au public une pièce spécialement touchante: La tempête écrite en français en l’honneur de sa belle-mère qui a perdu son combat contre la maladie. Pascale Picard vous attend à la salle Promutuel Assurance le samedi 15 février prochain pour vous ouvrir son coeur.

Séduction à la Tocadéo!

Clairement, le quatuor Tocadéo connait la corde sensible des Magnymontois, n’ayant aucunement besoin d’instruments de musique pour les séduire. Les salles combles qui se répètent à chacun de leur passage, ici comme ailleurs, en sont d’ailleurs la preuve!  Sans doute que le tout nouveau spectacle Rêve encore, spécialement créé pour souligner le 10e anniversaire de la formation, n’y fera pas exception. « À travers ce nouveau show, on désire livrer un message d’espoir au public: il faut toujours croire en vos rêves! Tocadéo est la preuve vivante que rien n’est impossible dans la vie! » soutien Patrick Olafson, membre du groupe. Rêve encore, c’est d’abord une chanson qui nous a été proposée par l’auteur Vincenzo Thomas. Nous avons eu un coup de coeur et on se l’est complètement appropriée. On a bâti le spectacle dans ce contexte-là ». Le chanteur précise que diverses pièces de l’album du même nom seront interprétées et parsemées de grands classiques que le public adore tels que La quête, Alléluia et Un peu plus haut, devenus des incontournables avec le temps.

Le quatuor vous invite à rêver encore avec lui le dimanche 16 décembre à la salle Edwin-Bélanger et vous promet de vous faire vivre toute un gamme d’émotions!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de