Écorad débute la construction de son usine à Saint-Jean-Port-Joli

Photo de Michel Chassé
Par Michel Chassé
Écorad débute la construction de son usine à Saint-Jean-Port-Joli
Une esquisse de la nouvelle usine d’Écorad.

Lancée en 2007 à Saint-Jean-Port-Joli, l’entreprise Écorad s’établira au printemps prochain dans le nouveau parc industriel de la ville où les travaux de construction de sa nouvelle usine se trouvent présentement en cours. Il s’agit d’un projet de 1,8 million$.

D’une superficie, de 18 200 pieds carrés, cette usine permettra de regrouper les opérations sous un même toit, d’assurer un espace de travail plus ergonomique aux 14 employés et d’offrir une salle de montre qui mettra en valeur ses produits.

L’ajout de nouveaux équipements permettra aussi d’améliorer les procédés de décapage en ajoutant le décapage à la bille d’acier, un nouveau service que l’entreprise proposera également en sous-traitance: «Face à la demande grandissante et depuis la création d’Ecorad USA en 2017, nous peinons à donner des délais de livraison raisonnables. Le manque d’espace constitue un frein à notre développement et nous avons dépassé le seuil de rentabilité au site actuel» précise Patricia Cloutier, directrice des ventes.

Fidèle à ses valeurs, Pierre Lemieux, le propriétaire de l’entreprise, s’est entouré des architectes Julia et Toby Manacas et a opté pour une structure de bois Art Massif. De plus, d’anciennes arches de fenêtres en fonte provenant d’un immeuble de Manhattan à New York seront intégrées à la future bâtisse, sans oublier des fenêtres, luminaires et briques recyclées.

Au fil des ans, Ecorad a développé une expertise unique dans la restauration des anciens radiateurs en fonte et leur transformation à l’électricité en unités indépendantes, ce qui permet de bénéficier du confort du radiant sans entretien.

Les employés d’Écorad lors de la première pelletée de terre.
Un radiateur restauré et converti à l’électricité par Écorad.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de