Favoriser le vieillissement actif de la population dans la MRC de L’Islet

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Favoriser le vieillissement actif de la population dans la MRC de L’Islet

La MRC de L’Islet a annoncé le début de sa démarche Municipalité amie des aînés (MADA). L’objectif sera de se doter d’une vision claire quant à sa contribution et au soutien qu’elle pourra apporter à la population afin de favoriser le vieillissement actif sur son territoire.

Afin de débuter, une cueillette d’informations, de premiers contacts avec les acteurs du milieu, ainsi qu’une préparation des consultations seront réalisés. Selon la MRC, un comité de pilotage est mis en place afin d’assurer le suivi du dossier et des actions à venir.

Les municipalités de Saint-Adalbert, Saint-Cyrille-de-Lessard, Saint-Jean-Port-Joli, Saint-Marcel, Saint-Roch-des-Aulnaies, Sainte-Félicité et Tourville participeront au projet. Anaïs-Monica McKay sera la chargée de projet qui accompagnera les municipalités dans l’instauration d’un plan d’action MADA. Elle s’assurera de coordonner les différentes étapes du processus jusqu’au lancement des politiques, évalué en fin 2022.

«Notre territoire compte une bonne proportion d’aînés qui souhaitent rester actifs et contribuer au développement, au dynamisme et à la qualité de nos communautés. Nous souhaitons, par la mise en place de cette démarche, faire émerger des projets qui permettront de répondre de la meilleure façon possible aux aspirations de nos citoyens. Favoriser l’activité et l’implication sociale et être à l’écoute des besoins seront au cœur des préoccupations de la démarche MADA», souligne M. René Laverdière, préfet de la MRC de L’Islet.

Les plans d’action des municipalités et de la MRC prendront en compte différentes préoccupations telles que l’habitat et milieu de vie, les transports et la mobilité, les espaces et les bâtiments publics, les loisirs, la participation et l’inclusion sociale, l’information et les communications, la santé et les services sociaux, ainsi que la sécurité.

Selon M. Laverdière, cette démarche permettre d’étoffer le territoire plus solidement puisqu’elle permettra de renforcer les liens entre les diverses ressources et la population, en plus de tisser des relations.

«Ce qui tombe à point après cette période toute particulière que nous venons de traverser qui a mis en lumière la nécessité de renforcer le filet social qui soutient nos aînés», affirme M. René Laverdière.

Une fois le début des consultations, une invitation sera lancée aux citoyens pour qu’ils puissent mentionner leurs besoins et priorités de diverses façons.

Le tout sera financé par le Secrétariat aux aînés, et ce, dans le cadre du Programme de soutien à la démarche Municipale amie des aînés du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires