Katherine Levac recherche la connexion!

Katherine Levac recherche la connexion!

Katherine Levac présentera "Velours" son premier One woman show le 17 novembre à la salle Edwin-Bélanger.

 

Katherine Levac est une jeune étoile montante de l’humour ayant déjà conquis le coeur de sa génération. Depuis quelques années, on la découvre sur le web et à la télévision dans Like Moi, Paparagilles et Code F, entre autres. Native de Saint-Bernardin dans l’Est ontarien, elle est bachelière de l’Université d’Ottawa en littérature française et s’est parallèlement jointe à la ligue d’improvisation de l’école. En 2014, elle remporte la finale d’En route vers mon premier Gala Juste pour Rire, à peine un an après sa graduation à l’école de l’humour. Elle participe ensuite à plusieurs productions télévisuelles, notamment sur les ondes de VRAKTV, puis s’illustre en tant que Révélation de l’année. En février dernier, elle réalisait son rêve: celui de lancer son tout premier one-woman-show: Velours!

Alors que d’autres artistes pratiquent leur métier par besoin d’amour, c’est l’envie de connecter avec son public qui la motive.:

Je veux parler à du vrai monde! Je veux voir les réactions du public quand je fais une joke, j’ai besoin de cette instantanéité que je ne retrouve pas à la télé. Je veux vivre les réactions!

Son désir d’aller à la rencontre des gens est très fort. En entrevue téléphonique, elle confie avoir maintenant envie de raconter sa vie: d’où elle vient et où elle va. On se rappelle qu’auparavant, la jeune comédienne avait été très discrète sur sa vie privée. Ses nombreuses expériences dans le le showbiz lui ont permis de gravir les échelons et d’acquérir une certaine notoriété dans l’industrie. Elle dit apprécier mieux que jamais sa chance et se lance dans cette aventure avec confiance.

Mon spectacle s’appelle Velours parce qu’il est doux et confortable pour un public élargi. Il s’adresse autant aux jeunes qui écoutent VRAKTV qu’aux madames qui regardent Deux filles le matin! Je l’ai aussi adapté pour l’Ontario et ça marche super bien!

Katherine Levac aborde des sujets tels: la fragilité du français et le combat pour le maintenir en vie, l’éducation et la religion. Elle remarque d’ailleurs que certaines blagues sur les croyances passent moins bien dans la province voisine, qu’elle qualifie d’un peu plus conservatrice. Son amour du public et sa recherche de connexion avec celui-ci la gardent bien motivée dans cet apogée d’un premier one-woman-show. Les critiques sont unanimes: le spectacle est savoureux. Elle se retrouve d’ailleurs dans la course au titre de l’humoriste de l’année, en prévision du 20e Gala Les Olivier. Voici donc l’occasion d’aller à la rencontre de cette jeune humoriste franco-ontarienne qui vous donne rendez-vous le samedi 17 novembre prochain à la salle Edwin-Bélanger.