Lancement du livre « L’Islet-Station — La naissance d’un faubourg industriel »

Photo de Marie-Eve Picard
Par Marie-Eve Picard
Lancement du livre « L’Islet-Station — La naissance d’un faubourg industriel »
La couverture du livre.

Deux années complètes auront été nécessaires pour mener à terme l’œuvre L’Islet-Station — La naissance d’un faubourg industriel. Les auteurs M. Sylvain Lord et de Mme Jeanne-Aimée Bélanger, assistés de La Plume d’Oie Édition, ont procédé au lancement du livre à L’Islet.

Mme Jeanne-Aimée Bélanger et à sa droite Sylvain Lord.

L’entrepreneuriat dans le sang

L’œuvre de plus de 340 pages se veut l’aboutissement de longues recherches et de plusieurs entrevues axées sur le caractère entrepreneurial de L’Islet, qui est aujourd’hui la municipalité la plus industrialisée de toute sa MRC. En effet, plus de 1200 personnes travaillent dans ses usines ou ses différents commerces et services. Certaines entreprises ont disparu, d’autres ont émergé ou se sont transformées. On n’a qu’à penser à Umano Médical, à Amisco, à la Fonderie Poitras, à Ouellet Canada ou encore au Groupe LG Cloutier… Des fleurons dans leur domaine respectif qui rayonnent à travers le monde ou qui sont en voie de le faire. La région a toujours regorgé de gens d’affaires qui osent foncer.

L’évolution de son industrie

L’arrivée du train en 1859 amorce une ère de changements dans un secteur du 2e Rang, alors essentiellement agricole. Trente ans plus tard, une briquade dote L’Islet-Station de sa première manufacture industrielle. Nilus Leclerc s’amènera en 1906 et la relance de la Fonderie, dix ans plus tard, constituera l’événement marquant consolidant la naissance du faubourg industriel. Plusieurs entrepreneurs, comme Jos Poitras, viennent ensuite s’y établir pour développer leur entreprise. L’affluence de nouveaux arrivants dans le secteur entraîne l’ouverture de commerces et de services accessoires. Face aux besoins grandissants de ses industries, L’Islet-Station devient une entité autonome en 1950.

Une recherche colossale

Ce livre est l’aboutissement d’un désir profond de Mme Jeanne-Aimée Bélanger, une résidente de L’Islet ayant longtemps œuvré dans le domaine de l’éducation. Afin de graver dans le temps certaines informations importantes sur sa région pour en préserver les traditions, Mme Bélanger a fait appel à Sylvain Lord, bien connu pour sa passion de l’Histoire et l’exactitude de ses recherches. Tout au long de cette aventure, les deux auteurs ont rencontré plusieurs défis dont un de taille: la COVID! « Les circonstances n’étaient pas idéales durant la pandémie, que ce soit pour recueillir des documents ou rencontrer des personnes âgées… soit la plupart d’entre eux! Certains étaient plus hésitants et moins bavards par entrevue téléphonique. » L’équipe a néanmoins réussi à recueillir une centaine de témoignages. Des faits surprenants ont aussi été découverts: « Quelques recherches documentaires ont confirmé que ce n’est pas parce que c’est écrit que c’est vrai! » souligne M. Lord qui a dû contrevérifier ses informations.

L’Islet-Station — La naissance d’un faubourg industriel a été imprimé en 260 copies et s’adresse principalement à la population de L’Islet, à d’anciens résidents ou aux différentes générations qui y ont travaillé. Il peut également intéresser les paroisses avoisinantes. Il est possible de se procurer le livre directement auprès des auteurs ou en contactant La Plume d’Oie Édition.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires