Lancement d’un projet intergénérationnel visant à prévenir l’intimidation

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Lancement d’un projet intergénérationnel visant à prévenir l’intimidation

L’équipe d’Action Jeunesse Côte-Sud a lancé récemment un nouveau projet de prévention de l’intimidation dans les MRC de Montmagny, L’Islet et Bellechasse. Après avoir observé des situations d’intimidation chez des personnes aînées, l’idée est venue de lancer des ateliers de prévention au sein des municipalités.

En partenariat avec l’Association des organismes de justice alternative du Québec, le projet vise à favoriser les échanges entre les générations en lien avec le phénomène de l’intimidation, reconnaître les similitudes quant à la problématique et renforcer la capacité d’agir des participants en lien avec la résolution de situations d’intimidation et de conflits.

L’intimidation peut se présenter de différentes façons : l’exclusion et du rejet de la part de leurs pairs, injures, rumeurs, etc., et dans différents milieux collectifs, tels que la cafétéria, les salles communautaires, résidences pour aînées, etc. Mme Jade Picard, intervenante responsable du projet, explique que les conséquences engendrées sont similaires à celles vécues par les adolescents.

Premier atelier

Une animation dans un contexte intergénérationnel a eu lieu aux Habitations du Buton de Saint-Paul-de-Montminy le 12 juillet dernier. Le groupe était formé de dix personnes aînées et dix jeunes âgés entre 9 à 12 ans qui fréquentent les camps de jour de la municipalité.

Les différentes équipes ont pu répondre à des questions et des mises en situation, sous une formule semblable à la « Guerre des Clans ».

« Au cours de l’animation, nous avons pu remarquer des discussions entre les générations, du partage de situations vécues et bien sûr, des rires et du plaisir », mentionne Mme Picard.

D’autres activités auront lieu au cours des prochains mois. Les ateliers seront réalisés dans un contexte intergénérationnel ou directement auprès de la clientèle aînée.

Le projet est possible grâce à un financement du programme Québec ami des aînés (QADA) du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires