Le 55e spectacle annuel d’Hallélou passera à l’histoire

Photo de Marie-Eve Picard
Par Marie-Eve Picard
Le 55e spectacle annuel d’Hallélou passera à l’histoire

C’est une grande fierté pour la troupe Hallélou d’enfin pouvoir présenter au public son 55e spectacle annuel. Il s’agit en fait de la production qui devait avoir lieu en 2020, mais qui a dû être reportée en raison de la pandémie. « On l’appelle entre nous le 55.2 parce que c’est le 55e spectacle, mais c’est notre 58e année d’existence! » s’amuse à dire le président Michel Clavet.

À cette occasion, les artistes ont décidé de faire les choses différemment. Pour une toute première fois dans l’histoire d’Hallélou, les chanteurs fouleront les planches de la Place Montel afin d’offrir gratuitement ce spectacle annuel au public. L’idée se veut un clin d’œil aux Fêtes du 375e de la Seigneurie de la Rivière-du-Sud et cadre parfaitement dans la programmation des « À côtés » d’Un été show au centre-ville. « Nous avons reçu une grande collaboration de la part de la Ville et de la Société de développement économique pour nous intégrer dans les plans. » se réjouit M. Clavet.

Musiciens émérites

Les chanteurs bénéficieront de l’accompagnement de musiciens bien connus de la région, soit Gabriel Messervier à la guitare ainsi que Marie-Hélène Greffard au piano et à la direction artistique. Les percussions seront assurées par Jean Dufour et la basse sera maniée par Renaud Labelle, qui joue également de la guitare. « Ce sont des professionnels avec qui l’on adore jouer! » souligne le président.

La magie du direct

« Les pièces ne sont jamais chantées de la même façon, parce que l’attitude des personnes sur scène n’est jamais la même d’une fois à l’autre! tente d’expliquer la cheffe de chœur Peggy Bélanger, concernant la magie du direct. Il en va de même pour celle qui tire les ficelles à l’avant-scène. « Même si le tempo d’une chanson ne change pas, je suis la batterie dans laquelle les choristes sont branchés: j’injecte beaucoup et je vois qu’ils répondent bien! » illustre-t-elle.

Du sang neuf!

Septembre dernier marquait l’arrivée de la nouvelle directrice du chœur, Peggy Bélanger, originaire de Saint-Jean-Port-Joli. Chanteuse soprano de formation, elle apporte dans ses bagages une maîtrise en musique du Conservatoire de Québec, munie d’une spécialisation qu’elle a suivie en Europe. Mme Bélanger dirige depuis plus de 20 ans différents ensembles populaires d’enfants et d’églises. Elle enseigne également le chant au Conservatoire de musique du Saguenay. La direction de chorale est une seconde nature chez elle. « Quand je dirige, c’est comme si je chantais parce que les choristes font ce que je propose et c’est très précieux. » explique celle qui reprend les reines à la suite du départ de l’ancienne directrice en poste depuis près de 25 ans.

« C’est sûr que ce changement de direction a occasionné un peu d’insécurité au début, mais ça s’est vite replacé. C’est unanime: les choristes sont très satisfaits du travail de Peggy! » précise M. Clavet.

Vent de renouveau

Initialement, Hallélou était dirigée par des enseignantes et composée exclusivement de femmes. Au fil du temps, des hommes se sont joints à l’ensemble en constante évolution. Le chœur vit actuellement une certaine métamorphose. Composée de 24 chanteur(euse)s, dont quelques jeunes adultes, la troupe tend à se rajeunir et cherche à impliquer davantage les choristes dans la sélection des pièces. Aujourd’hui, le chœur est en santé plus que jamais et ses membres souhaitent recruter de nouvelles voix. « Les gens ont seulement besoin de chanter juste » précise Lili Dubé, la pionnière de la troupe.

Une chorale appréciée

Hallélou espère qu’outre ses spectateurs habituels, plusieurs nouveaux visages seront au rendez-vous le 26 août prochain. « On veut faire tomber le côté péjoratif des chorales. C’est faux de dire qu’on chante des chansons d’église pas à la mode! » Avec cet accès gratuit, Michel Clavet et ses collègues souhaitent faire tomber certains préjugés et présenter la troupe Hallélou à ceux qui ne l’ont jamais vue en spectacle.

Les membres sont également émerveillés de constater l’appui indéfectible des entreprises locales qui, malgré les années difficiles récemment vécues, ont pratiquement toutes accepté de soutenir financièrement l’ensemble vocal. « On est aimé, ça fait vraiment plaisir à voir. » souligne Mme Dubé.

C’est donc un rendez-vous le samedi 26 août prochain à la Place Montel à compter de 19 h 30. Environ 200 chaises et des estrades seront installées sur le parterre pour cette occasion. En cas de pluie, la décision de déplacer le spectacle sera prise tôt le matin afin diriger l’équipement technique à la salle Edwin-Bélanger.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marcelle Racine
Marcelle Racine
1 mois

wow! J’ai tellement hâte de vous voir!