Le bonheur de porter la Coupe à bout de bras!

Éric Maltais
Le bonheur de porter la Coupe à bout de bras!
Alex Barré-Boulet a vécu un moment unique en Floride. Les meilleurs ont gagné. (Photo : site internet CIMT)

Combien de jeunes Québécois ont rêvé de lever la Coupe Stanley à bout de bras? Après Samuel Blais il y a deux ans, Montmagny voit un deuxième de ses enfants concrétiser ce moment alors qu’Alex Barré-Boulet a vécu cet instant la semaine dernière, dans l’uniforme du Lightning de Tampa Bay, vainqueur des Canadiens de Montréal en cinq parties.

« C’est spécial. Je ne pensais pas qu’elle était aussi pesante. C’est sûr que c’est un rêve d’enfant de lever la Coupe. Je suis vraiment heureux de l’avoir fait », a-t-il confié, en entrevue le week-end dernier. À ce moment, le hockeyeur était toujours dans cette ville de la Floride afin de participer à la parade de la Coupe Stanley.

Ce sympathique athlète, qui avait signé son premier contrat comme agent libre il y a trois ans, aurait évidemment aimé apporter une contribution plus personnelle à l’équipe en ayant l’opportunité de jouer quelques matchs. Mais, cette formation sans failles ou presque déborde de ressources talentueuses, comme en fait foi la brillante performance de Mathieu Joseph, venu en relève après le premier match.

« Je regarde cette équipe et c’est une chance que j’ai de grandir dans cette organisation. Maintenant, l’été sera court, je n’aurai que deux mois pour me préparer, mais je vais tout donner pour être prêt cet automne », a-t-il confié. Des changements majeurs surviendront d’ici octobre, car Tampa Bay dépasse déjà le cap salarial avec seulement 16 joueurs sous contrat.

« Notre directeur général devra faire des changements, mais je n’ai aucun contrôle. Mon contrat d’entrée dans la Ligue nationale est arrivé à échéance alors je dois signer une nouvelle entente. Comme je suis dans la catégorie « restricted », j’ai peu d’options » a-t-il laissé entendre, avant de confirmer qu’il devrait être à Montmagny cette semaine. Puis il passera l’été en compagnie de sa copine à Québec, tout en s’entraînant à Lévis.

Quant au repêchage d’expansion, l’attaquant ne sera pas protégé naturellement, mais il sait que le Kraken de Seattle aura l’embarras du choix de joueurs de qualité avec Tampa Bay. De gros noms deviennent aussi disponibles comme agent libre, dont le québécois Alex Killorn, auteur de 17 points en 19 rencontres en séries.

Au sujet du précieux trophée, il ne passera pas par Montmagny. Alex ne croit pas non plus que son nom sera inscrit sur la Coupe puisqu’il n’a pas joué un match en finale ni un nombre suffisant de rencontres en saison régulière. Mais, ce n’est que partie remise. Avec 15 matchs d’expérience dans le grand circuit, il sait aujourd’hui qu’il a vraiment sa place parmi l’élite du hockey.

Blais protégé?

Est-ce que le second Magnymontois dans la Ligue nationale de hockey, Samuel Blais, sera protégé par les Blues de Saint-Louis dans le cadre du repêchage d’expansion? Certains analystes croient que oui, d’autres hésitent. Le jeune homme aura sa réponse bientôt. La prochaine saison sera capitale quant à son avenir. On se rappellera que l’ailier a signé l’an dernier une entente de deux ans.

Bourgault le premier?

Dernières questions en lien avec la LNH et les talents régionaux : est-ce que Xavier Bourgault, un patineur de L’Islet évoluant au profit des Cataractes de Shawinigan, sera le premier espoir québécois repêché? Est-ce que son nom sortira en fin de première ronde? Les amateurs de hockey de la région auront leurs réponses au cours des prochains jours.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires