Les élèves de Beaubien émerveillent les résidents de Mrg Deschênes!

Photo de Marie-Eve Picard
Par Marie-Eve Picard
Les élèves de Beaubien émerveillent les résidents de Mrg Deschênes!
Des élèves du SDG de l'école Beaubien en pleine action.

Les élèves du service de garde (SDG) de l’école primaire Beaubien avait préparé une belle surprise aux résidents de Mgr Deschênes, mardi dernier. Vers 11 h 30, une quarantaine d’enfants ont déferlé dans les rues entourant la résidence, apportant avec eux un message bien précis: en grosses lettres, on pouvait lire “Joyeuses Fêtes” sur les pancartes que tenaient fièrement plusieurs d’entres-eux, en criant et en fredonnant des airs de Noël.

Curieux de voir d’où provenait tout ce bruit, des dizaine de personnes âgées se sont rapidement dirigées à leur fenêtre. En quelques minutes à peine, la majorité des résidents s’émerveillaient devant tous ces enfants qui cherchaient à les saluer. Ce qu’ils ne savaient pas encore, c’est que le groupe apportait aussi avec lui 230 cartes de souhaits toutes fabriquées à la main. Ces dernières leur ont été remises après une quarantaine de quelques jours.

Effort collectif

La responsable du SDG de l’école Beaubien, Mylaine Caron, tient à souligner le travail phénoménal de son équipe: “Les éducatrices ont énormément travaillé à préparer cette activité avec les enfants et souvent, en dehors des heures de travail. Chaque carte a été minutieusement confectionnée à la main, même par les élèves de la maternelle et elles contiennent toutes un petit texte de la part des enfants. On s’imagine l’ampleur du travail et de la discipline pour arriver à un résultat aussi magnifique, compte tenu de cette période de fébrilité! C’est extraordinaire!”

Émotion palpable

Pour y avoir assisté, je confirme qu’il y avait de l’émotion dans l’air! D’abord, les enfants étaient surexcités d’enfin pouvoir offrir à ces gens le fruit de leur travail. Du haut de leur balcon, on apercevait facilement la gratitude sur les visages des résidents, qui, pour plusieurs, riaient aux éclats. D’autres ont été touchés au point de verser des larmes. “Des éducatrices sur place ont pu échanger avec quelques résidents à proximité. Ils semblaient si émus qu’ils pleuraient et ont fait pleurer le personnel et la direction… On ne s’imaginait pas à quel point ce geste pouvait faire autant plaisir.

Prise de conscience

Une fois l’activité terminée, le groupe a été récompensé d’un gobelet de lait et d’une friandise. Les éducatrices ont profité de l’occasion pour demander aux enfants de s’exprimer sur ce qu’ils venaient de vivre. “Ils ont vraiment réalisé l’ampleur de leur geste. Ils ont pris conscience que plusieurs grands-mamans et grands-papas vivent dans la solitude et que des petites pensées comme ça, peuvent tout changer! Les jeunes avaient le cœur rempli de joie et de fierté. Ça été une vraie belle réussite!”

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires