Les MRC de Montmagny et L’Islet s’associent à l’Alliance éolienne de l’Est

Photo de Michel Chassé
Par Michel Chassé
Les MRC de Montmagny et L’Islet s’associent à l’Alliance éolienne de l’Est
Les MRC de Montmagny et L’Islet sont partenaires d’un vaste projet de développement avec l’Alliance éolienne de l’Est.

À cause du fort potentiel de la région et de la proximité de la ligne principale de transport d’électricité, l’Alliance éolienne de l’Est, formée des Régies intermunicipales de l’Énergie du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, a associé les MRC de L’Islet et Montmagny à son vaste projet suprarégional, lequel vise la poursuite du développement de la filière éolienne.

Ce projet d’affaires d’envergure, qui représente des investissements de plus de 3 milliards$ et des bénéfices nets dans les communautés de 35 à 40 millions$ par année, découle de l’initiative du gouvernement du Québec qui invitait les régions à présenter des priorités de développement contribuant à relancer l’économie affaiblie par la crise sanitaire. Le présent consortium, provenant de trois régions, de seize MRC et de la Première Nation Malécite de Viger, a vu le jour pour présenter un projet commun de développement éolien et ce, en complémentarité avec les autres priorités qui seront identifiées dans chacun des secteurs.

Les partenaires estiment que l’initiative contribuera à redynamiser l’économie régionale tout en dotant le Québec et Hydro-Québec d’une offre d’énergie renouvelable à un tarif très concurrentiel.

Ce projet suprarégional repose sur deux axes de développement complémentaires. Il faut d’abord développer et mettre en service des parcs éoliens communautaires par le biais d’un décret ministériel qui exigerait le lancement d’un appel d’offres d’énergie éolienne de 1 200 mégawatts. L’objectif consisterait à combler les besoins d’Hydro-Québec pour l’approvisionnement local et à saisir les occasions liées à l’exportation d’électricité. Il faut ensuite réaliser des travaux importants sur les lignes de transport d’électricité d’Hydro-Québec desservant la Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent afin de permettre l’exploitation additionnelle du gisement éolien sur le territoire.

Le consortium déposera le projet cet été au gouvernement du Québec et au bureau de Mme Marie-Ève Proulx, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches et du Bas-Saint-Laurent. Les partenaires considèrent qu’ils pourraient démarrer la mise en chantier dès 2021 et les opérations commerciales en 2024 afin de générer des retombées économiques rapides qui contribueraient à redresser de façon importante la situation économique dans l’Est-du-Québec.

5% pour les deux MRC

Selon le partenariat établi avec l’Alliance éolienne de l’Est, nos deux MRC toucheront 5% des bénéfices éventuels, soit 2,5% chacune. Pour le moment, les maires des deux MRC n’ont pas encore déterminé la manière dont s’effectuera le partage de ces revenus entre les municipalités.

Il est aussi trop tôt pour parler de projets précis dans les deux MRC. Toutefois, Mme Jocelyne Caron, préfet de la MRC de Montmagny, et M. René Laverdière, son homologue dans celle de L’Islet, se disent très satisfaits de ce partenariat qui va générer des retombées économiques dans leur coin de pays grâce à du développement durable: «Avec un tel projet, on se tourne vers l’avenir» lance M. Laverdière.

«J’espère que le gouvernement va bouger et lancer l’appel d’offres» conclut Mme Caron.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de