L’Everest met la main sur Marc-Antoine Dufour

Photo de Kassandra Blouin
Par Kassandra Blouin
L’Everest met la main sur Marc-Antoine Dufour
Simon Olivier, entraineur-chef et Marc-Antoine Dufour, gardien de but.

Lors de la dernière journée de la période des transactions, l’Everest de la Côte-du-Sud a réussi à mettre la main sur le gardien de but de 20 ans Marc-Antoine Dufour. Quelques joueurs de l’équipe ont également été rappelés par leur équipe junior majeur, laissant ainsi un trou dans l’alignement.

L’Everest a effectué seulement deux acquisitions lors de la période des transactions qui débutait le 15 décembre et se terminait le 10 janvier, à 13 h. « On a essayé de faire des transactions qui pourraient améliorer l’équipe sans, par contre, vider ou trop changer la chambre qu’on considère déjà solide et positive » avance Simon Olivier. D’abord, le défenseur de 18 ans Thomas Ferland a troqué son uniforme des Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon contre celui de la Côte-de-Sud. En échange, l’équipe a envoyé un choix de 1re ronde en 2020 ainsi que le défenseur Alexis Arsenault. « Thomas amène une stabilité au niveau de la défensive et rajeunit l’équipe également », explique l’entraineur.

Marc-Antoine Dufour jouait pour l’Inouk de Granby depuis 2 ans.

Ensuite, l’organisation a fait un ajout important à son alignement en mettant le grappin sur le gardien Marc-Antoine Dufour, de l’Inouk de Granby, en échange d’un choix de 2e ronde en 2020 et d’un choix de 2e ronde en 2021, ainsi qu’une compensation future. Malgré un pourcentage d’arrêt de 0.888 et une moyenne de 4.76 buts alloués par rencontre, le vétéran saura certainement aider l’équipe à atteindre ses objectifs pour le reste de la saison. « J’ai eu la chance de le côtoyer lors d’un match d’étoiles à Granby l’an dernier. C’est un joueur qui m’avait frappé par son sérieux. C’est un jeune homme mature, posé et intelligent », explique le coach.

Dufour affirme avoir appris la nouvelle avec énormément de joie: « J’étais très heureux quand j’ai eu le coup de téléphone. Heureux, ce n’est même pas le mot. Jusqu’à un certain point, je dirais que j’étais ému. J’ai toujours eu des commentaires positifs sur l’organisation de l’Everest, c’est pour cette raison que je suis extrêmement fier d’être abouti ici ».

Junior majeur

Sur une période d’un an, cinq joueurs de l’Everest ont été promus et ont continué ou continueront leur parcours dans une équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). On apprenait dans les derniers jours que le gardien de but Xavier Bolduc terminera la saison avec les Foreurs de Val D’or et l’attaquant Olivier Pouliot a été rappelé par les Tigres de Victoriaville. « C’est une belle opportunité pour ces deux joueurs de démontrer leur savoir-faire à un niveau supérieur. C’est une grande fierté pour nous, en tant qu’organisation, et un sentiment d’accomplissement, avoue l’entraineur-chef. Je crois que les organisations de la LHJMQ constatent ainsi qu’on est sérieux dans nos démarches, qu’on développe nos joueurs et qu’on améliore leur engagement, leur éthique de travail et leur façon de jouer ».

Pas facile de dégriffer les Panthères…

Ces nouveaux joueurs ont revêtu  l’uniforme de l’Everest vendredi soir lors d’une défaite  de 5-2 contre  les Panthères de St-Jérôme, à l’aréna de Montmagny, devant une bonne foule de 520 amateurs. Prenant les devants 3-0 en première période, les Panthères ont eu des frissons alors que les protégés de Simon Olivier ont réduit la marque 3-2 en 2e période.

Un but chanceux en milieu de 3e aura rendu impossible la remontée des protégés d’Olivier. Voici le compte-rendu de la conférence de presse de Simon Olivier en après-midi vendredi.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de