L’Office du tourisme de la MRC de L’Islet adopte une nouvelle appellation pour son 10e anniversaire

L’Office du tourisme de la MRC de L’Islet adopte une nouvelle appellation pour son 10e anniversaire

La nouvelle appellation qui soutiendra les communications de l’Office du tourisme de la MRC de L’Islet. On aperçoit le pilier de pierre, représentatif de la côte, découpé par un conifère qui symbolise le sud du comté. On identifie désormais la partie nord de la MRC comme le «pilier culturel» et celle du sud à titre de «région naturelle».

Si les 70 personnes réunies à la Vigie de Saint-Jean-Port-Joli jeudi dernier pour souligner le 10e anniversaire de l’Office du tourisme de la MRC de L’Islet ont pu se constater le travail effectué au cours de la dernière décennie, ils ont aussi eu droit à une vision de l’avenir avec la présentation de quelques nouveautés (appellation touristique «Destination L’Islet», plateforme web, panneau publicitaire en bordure de l’autoroute 20) et de l’information sur les campagnes promotionnelles 2019.

Gracieuseté de la firme Les Mauvais Garçons, le nouvelle appellation «Destination L’Islet» remplace celle de «Côte-du-Sud» et accompagnera toutes les communications de l’office: «Nous voulions une appellation qui représente davantage notre MRC et qui soit plus attractive» explique M. Michel Chamard, le président de l’office. Reste à savoir comment on va utiliser le nom de Saint-Jean-Port-Joli, qui demeure le principal attrait de la MRC, dans cette nouvelle image de marque: «On se penche déjà sur la question» explique M. Jean St-Pierre, le directeur général de l’office.

Plate-forme web

Jeudi dernier, le jour même de la rencontre à la Vigie, l’Office du tourisme de la MRC de L’Islet mettait en ligne sa nouvelle plate-forme web, une sous-section de site de Tourisme Chaudière-Appalaches: «Tourisme Chaudière-Appalaches a investi 500 000$ dans leur plate-forme web. Elle est d’une grande qualité et ça nous a coûté que 8 000$ pour l’intégrer. J’invite donc nos intervenants à mettre à jour leurs fiches de membres afin d’optimiser le rendement de cette plate-forme» ajoute M. St-Pierre.

L’embauche d’Émie-Liza Caron St-Pierre comme animatrice de communauté numérique bonifie également la circulation sur le web, entre autres parce qu’elle crée du contenu: «Sur le web, nous sommes l’un des secteurs les plus performants de Chaudière-Appalaches» de renchérir M. St-Pierre.

Campagne web

La stratégie web de Tourisme Chaudière-Appalaches fonctionne très bien comme le démontrent les 64 000 abonnés à l’infolettre, en hausse de… 380%, et les 1 875 000 visibilités qualifiées sur son site, une augmentation de 14%.

Guide papier

Comme le guide papier de Tourisme Chaudière-Appalaches s’avère l’outil le plus utilisé après Google, l’Office de la MRC de L’Islet préconise une publicité regroupée qui, avec la participation des municipalités, permet à un plus grand nombre d’intervenants d’y figurer.

Panneau sur la 20

L’Office du tourisme prévoit installer un panneau numérique aux abords de l’autoroute 20 dans le secteur de L’Islet le printemps prochain. Ce projet de 172 000$ bénéficie de subventions de 55 000$ du Fonds de développement du territoire de la MRC de L’Islet et de 35 000 de Desjardins. Un emprunt de 82 000$ comblera la différence, mais l’office peut déjà compter sur des ventes publicitaires de quelque 75 000$ sur la panneau: «En plus de nous positionner sur le plan touristique, ce panneau pourra aussi servir à attirer de la main-d’oeuvre et de nouveau citoyens» de conclure M. St-Pierre.

MM. Michel Chamard (à gauche) et Jean-St-Pierre, respectivement président et directeur général de l’Office du tourisme de la MRC de L’Islet. M. Chamard préside l’organisme depuis cinq ans et M. St-Pierre le dirige depuis le début.