M. Baseball raconte les 50 ans d’histoire du baseball mineur de Montmagny

Photo de Marie-Eve Picard
Par Marie-Eve Picard
M. Baseball raconte les 50 ans d’histoire du baseball mineur de Montmagny
Voyez l'entrevue de M. Yvon Lévesque.

Qui ne connait pas Yvon Lévesque à Montmagny? Cet enseignant, natif de Saint-Pacôme, a choisi de s’établir ici pour transmettre à nos jeunes non seulement sa passion pour l’anglais, mais également son amour incommensurable pour le baseball. Sans contredit, c’est grâce à cet homme surnommé M. Baseball que depuis maintenant 50 ans, les jeunes de la région ont la chance de s’initier et d’évoluer dans ce sport à Montmagny.

Le baseball à Montmagny

En 1972, le baseball était toujours inexistant à Montmagny. Un fait déplorable qu’Yvon Lévesque a immédiatement tenté de changer, en compagnie de Jean Couillard. Ils ont alors procédé à la construction du tout premier stade temporaire sur un terrain de la Société de l’agriculture conduisant au terrain de baseball actuel. « J’ai quêté des pieux et de la broche de renard afin d’ériger un arrêt-balle! » se souvient-il. Une clôture de deux pieds délimitait le champ extérieur. Ce furent les premiers balbutiements du baseball mineur.

Quelques années plus tard, Pierre Blais développera une entente avec la Ville afin de défricher un terrain situé entre les entreprises René Corriveau & Fils et Bossé et Frères. En collaboration avec Justin Picard et Wilbrod Bernier, le premier stade permanent naissait enfin à Montmagny. Au fil des ans des améliorations ont été apportées, tel un éclairage plus adéquat pour pratiquer le sport en soirée. Ce dernier fut toutefois contesté par une pétition, initiative de résidents du quartier, ce qui a mené à la fermeture définitive du terrain.

À cette époque, des centaines de jeunes formaient les équipes de catégorie atome, moustique, pee-wee, bantam et midget. M. Lévesque supervisait les horaires des camps d’entraînement et les formations dans les années 70, 80 et 90. L’engouement était tel que pour les niveaux atome et pee-wee, de quatre à six équipes étaient nécessaires afin de permettre à tous les enfants de jouer. À un certain moment, quatre différents terrains à travers la ville ont même dû être aménagés aux écoles Saint-Thomas, Beaubien, Saint-Pie-X et deux à Saint-Nicolas.

L’actuel stade de baseball Marcel-Desjardins sur la rue Valcourt a été construit en 1997. Des investissements de 50 000 $ viennent tout juste d’être réalisés pour doter l’infrastructure de nouvelles estrades en aluminium pouvant accueillir 200 spectateurs. De nouveaux filets servant à contenir les fausses balles derrière le marbre ont également été installés. D’autres améliorations sont souhaitées afin qu’il convienne davantage aux normes du circuit senior, qui l’utilise également. Pour le baseball mineur, le terrain comporte des désagréments importants selon Yvon Lévesque. La zone de jeu et les buts doivent en effet être avancés selon l’âge des joueurs et les roulants qui s’en échappent sont décourageants pour les tout-petits. « Je souhaite que la Ville fasse construire un stade pour les jeunes de 6 à 15 ans, comme à La Pocatière… » implore M. Lévesque.

Souvenirs impérissables

Les années 80-90 sont les plus belles pour M. Lévesque. Il se souviendra toujours du championnat atome de la Ligue du Bas-St-Laurent où son équipe, assistée de François Côté, a remporté les honneurs. Elle fut d’ailleurs sélectionnée pour le championnat provincial niveau AA de Lachenaie pour la Coupe Sealtest en 1992 et 1993. À sa première participation, l’équipe a gagné la semi-finale 2-1. D’autres belles fiertés émanent du parcours de M. Baseball. Qu’on pense à l’école « Le gant doré » qu’il a créée ou encore lorsque la direction s’est procuré deux mini-bus lettrées aux couleurs des équipes locales pour leur intégration dans la ligue Québec Métro.

Certains joueurs ont brillé de par leur talent. M. Baseball pense entres autre à Francis Couillard devenu lanceur pour Ste-Foy dans la ligue Junior Majeur du Québec, à Guy Gaudreau, Étienne Paradis, Hubert Talbot, ou Raymond Létourneau et Nicolas Lacroix, ayant tous deux évolué pour les Ambassadeurs de la Rive-Sud alors qu’Yvon Lévesque chaussait les souliers d’instructeur-chef. M. Létourneau aura été sélectionné parmi les meilleurs joueurs ayant affronté une filiale de calibre A des Expos de Montréal. Il aura aussi guidé son joueur sous l’égide de James Bohall (dépisteur des Cubs de Chicago) et ce dernier aura aussi participé aux jeux panaméricains à Cuba au sein de l’équipe du Canada.

Soulignons en grand!

Les fiertés sont nombreuses pour M. Lévesque, qui aura transmis sa passion du baseball de génération en génération, autant chez les filles que les garçons. Il aura puisé sa détermination chez les gens qui ont cru en lui et dans le plaisir de voir évoluer dans ce sport son fils Nicolas Lévesque, ainsi que son petit-fils. M. Baseball souffle ses 80 bougies cette année et garde toujours la forme et l’ambition de poursuivre ce qu’il a commencé. Il invite maintenant toute la population à participer à une fête spécialement conçue pour souligner les 50 ans d’histoire du Baseball mineur à Montmagny au stade Marcel-Desjardins le 27 août prochain. Les détails suivront…

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Cléo Morin
Cléo Morin
1 mois

Bravo Yvon et félicitations!