18 juillet 2024

La plantation du mai célébrée comme à l’époque

Des personnages de notre histoire reviendront sur terre le dimanche 13 mai pour participer à la plantation du mai au Musée de la mémoire vivante de Saint-Jean-Port-Joli. Le gouverneur de la Nouvelle-France, Charles Huault de Montmagny, rencontrera à cette occasion le seigneur Philippe Aubert de Gaspé, l’auteur des Anciens Canadiens qui décrit dans son livre comment se déroulait cet événement printanier d’origine française. Les Arquebusiers de Kébec ajouteront au décorum et à l’ambiance historique de cet événement. À 14h, ce dimanche, le mai, un conifère dépouillé de ses branches et de son écorce, mais ayant conservé son bouquet de tête, sera planté devant le «manoir» et les arquebusiers en noirciront le tronc à la poudre noire. Ce cérémonial visait trois objectifs: rendre hommage au seigneur, avoir de belles et foisonnantes récoltes et accueillir la belle saison. 10e anniversaire du Musée L’événement marquera le coup d’envoi des festivités entourant le 10e anniversaire du Musée de la mémoire vivante inauguré le 25 juin 2008. Puisque ce musée est voué à la personne, les organisateurs veulent axer la programmation sur des activités participatives. Dans cet esprit, grâce à la participation des Arquebusiers de Kébec, les personnes qui désireront noircir le mai pourront tenter l’expérience. Ce faisant, elles pourront découvrir les techniques et le matériel utilisés par nos ancêtres, depuis la corne contenant la poudre jusqu’au mortier. Galettes, thé et rhum seront servis au public pour symboliser le repas festif que le seigneur offrait aux censitaires à l’occasion de cette joyeuse coutume. À noter que cette fête est gratuite et qu’elle aura lieu beau temps, mauvais temps. (LOB)

Articles reliés