09 juin 2024

Caisse du Nord de L’Islet: solide performance, mais fermeture de deux centres de services

Question rentabilité, la Caisse Desjardins du Nord de L’Islet a le vent dans les voiles: volume d’affaires, actif, passif, avoir, excédents d’exploitation, tout est à la hausse!. Mais technologies obligent, les gens fréquentent de moins en moins les comptoirs caissiers (plus de 96% des transactions ont été effectuées par d’autres moyens en 2017 dans le Nord de L’Islet), de sorte que les centres de services de Saint-Damase et Saint-Cyrille fermeront leurs portes le 8 juin prochain, faute d’achalandage.

À Saint-Damase, il ne reste que 42 membres exclusifs (qui n’utilisent que leur comptoir caissier local). À Saint-Cyrille, on n’en compte plus que quinze!

«Il s’agit d’une décision difficile prise par les dirigeants d’ici après un travail exhaustif sur la façon dont les gens utilisent nos services. Nous préférons nous occuper du contenu, les membres, plutôt que d’un contenant vide» de lancer M. Germain Poitras, le président de la Caisse Desjardins du Nord de L’Islet, lors de la troisième assemblée générale de l’institution qui avait lieu le mardi 10 avril au Club de golf Trois-Saumons.

Avant de prendre leur décision, les dirigeants de la caisse ont consulté des leaders du milieu, soit le préfet de la MRC de L’Islet et les maires des cinq municipalités concernées, L’Islet, Saint-Cyrille, Saint-Jean-Port-Joli, Saint-Aubert et Saint-Damase: «Aucun d’eux n’a été surpris quand nous leur avons expliqué la situation» ajoute M. Poitras.

Le scénario s’est répété mardi soir. Lançant à la blague qu’il craignait de se faire tirer des tomates en annonçant ces deux fermetures en assemblée générale, M. Poitras a eu droit à la même réaction que celle des maires: personne n’est tombée de sa chaise.

Évidemment, la fermeture d’un centre de services de Desjardins engendre de la déception dans le milieu concerné et suscite son lot d’interrogations sur la représentativité des municipalités au sein du conseil d’administration et le sort des membres exclusifs. M. Poitras et Mme Francyne Pellerin, la directrice générale de la Caisse du Nord de L’Islet, ont rassuré les gens: la représentativité demeure une valeur importante du Mouvement Desjardins et les membres exclusifs bénéficieront d’un accompagnement personnalisé pour que la transition s’effectue de façon harmonieuse. D’ailleurs, des soirées d’information auront lieu les 30 avril et 1er mai à Saint-Damase et Saint-Cyrille: «Notre priorité consiste à trouver des solutions qui répondront aux besoins spécifiques de chacun de nos membres» de conclure M. Poitras.

À la hausse

Sur le plan financier, tout baigne dans l’huile. Le volume d’affaires sous gestion a grimpé de 6,9% pour s’arrêter à 857 184 000$, l’actif se chiffre à 378 933 661$, une augmentation de 5,6%, et les excédents d’exploitation s’élèvent à 2 830 042$, un bon de 18,5% par rapport à l’année précédente.

La Caisse du Nord de L’Islet a donc poursuivi sa mission et son engagement en retournant 734 282$ à ses membres et à la collectivité, soit 155 473$ comme dons et commandites et 625 000$ en ristournes.