20 mai 2024

Que deviendra l’église de Sainte-Louise?

Avec la pratique de la religion catholique à la baisse et les difficultés financières vécues, la Fabrique de la Paroisse de Sainte-Louise a enclenché des démarches afin de trouver une deuxième vie à la bâtisse, présente sur le territoire depuis 150 ans. Dans ce processus de requalification de l’église, la population est invitée à une consultation publique qui se tiendra le 2 avril à 13 h dans la salle du 125e. Ces démarches ont débuté en 2021 alors que la Fabrique évaluait l’approche imminente de la fin de ses opérations. Les pertes de revenus rendent de plus en plus difficile le paiement des frais associés à son fonctionnement et à son mandat. Cette dernière, la Municipalité, la MRC et les citoyens se mobilisent depuis les deux dernières années afin de trouver cette nouvelle vocation. À l’été 2022, la Coopérative en patrimoine Passerelles a été retenue pour accompagner le comité de travail dans ses démarches, et ce, grâce au soutien du Conseil du Patrimoine religieux du Québec. En réponse à cela, le comité a choisi de tenir une consultation publique à cet effet. Entre 12 h 30 et 13 h, des portes ouvertes permettront aux participants qui le souhaitent de visiter l’église. Lors de cette rencontre, différents scénarios seront proposés aux citoyens. Ils pourront par la suite commenter et voter pour l’option qu’ils préfèrent. Comme spécifié par la Fabrique, les données tirées de la consultation permettront de développer une vision et la mise sur pied d’un projet cohérent regroupant les usages souhaités par la population. Une suite à une première rencontre Les organismes du milieu ont été consultés en 2021-2022 afin de retenir différentes idées. Par exemple, déménagement de la bibliothèque, salle de spectacles, plateaux sportifs, marché public, école de métiers traditionnels et production maraîchère. De plus, des jeunes ont notamment soumis des propositions telles qu’une maison des jeunes, un centre d’amusement, une arcade de jeux, etc. À ce moment, des critères ont été ciblés pour guider le choix et la mise en œuvre de projets. Jusqu’à présent plusieurs activités de financement ont été mises en place afin de subvenir au fonctionnement de l’église. D’ailleurs, une somme de 21 000 $ du gouvernement du Québec a été allouée pour le projet de reconversion