19 avril 2024

Route 281 : la société civile se mobilise

Une pétition de 691 signatures, demandant une analyse de la « configuration du tronçon de la route 281 à la hauteur du 8e rang à Armagh », a été officiellement déposée à l’Assemblée nationale, le 17 septembre dernier. L’instigatrice de la pétition, Mme Amélie Bouffard, s’est livrée à L’Oie Blanche sur le contexte de sa démarche. « Ce croche là, ça fait des années que tout le monde en parle », avoue d’emblée Mme Bouffard. En effet, la courbe dont elle discute surgit ponctuellement dans l’actualité pour sa dangerosité, comme en témoigne l’article publié sur le rapport de la coroner McManiman, à la suite du décès de Mme Dyna Chamberland. Les motifs d’Amélie Bouffard pour agir dans ce dossier relèvent à la fois d’intérêts personnels et sociaux. « Dyna c’était une amie. J’ai fait cette pétition-là en me disant, qu’au moins, elle ne sera pas morte pour rien. Si ça peut sauver d’autres vies, tant mieux! », déclare Mme Bouffard, avec un trémolo dans la voix. Un cri du cœur Lorsqu’elle a appris la mort de son amie, Amélie Bouffard a déversé ses états d’âme sur Facebook, ce qui a attiré l’attention de la députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance. « On s’est parlé par Facebook et Mme Lachance m’a demandé de recenser les accidents qui avaient eu lieu à cet endroit », affirme-t-elle. En moins de 24h, Mme Bouffard a amassé près d’une centaine de témoignages sur la page Facebook de « spotted Bellechasse ». Dès ce moment, elle a pris la décision d’aller de l’avant avec la pétition. D’ailleurs, Amélie Bouffard interpelle les dignitaires afin qu’il y ait de l’avancement dans le dossier. La ministre Proulx préoccupée Marie-Ève Proulx, députée de la Côte-du-Sud et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, mentionne que la situation est sérieuse. Elle précise que les acteurs au dossier se sont rencontrés la semaine dernière. Elle confirme « qu’un plan d’intervention suivra prochainement pour apporter les correctifs nécessaires ». Toutefois, madame la ministre certifie l’ajout imminent d’une signalisation routière plus adéquate près de l’intersection fatidique.