22 avril 2024

L’optimisme règne chez l’Everest

Plus d’une trentaine de hockeyeurs ont foulé la glace de l’aréna de Montmagny le week-end dernier afin de disputer les deux premiers matchs intra-équipe au camp d’entrainement de L’Everest de la Côte-du-Sud. Les activités de cette 6e saison dans la Ligue junior AAA du Québec ont donc été lancées sous le signe de l’optimisme après un été plutôt chargé dans les bureaux administratifs. Rappelons que le président Pierre Bouffard a signé une entente avec le Centre scolaire de la Côte-du-Sud faisant en sorte que son personnel hockey puisse superviser des séances d’entrainement scolaire. Il s’est aussi entendu avec l’organisation des Remparts de Québec pour qu’un match hors concours soit présenté le vendredi 8 septembre prochain à Montmagny, contre les Cataractes de Shawinigan, en plus de la préparation de la 2e édition du tournoi de golf prévue le 30 août, toutes des activités de financement visant à assurer la pérennité financière du club. Il restera maintenant aux fans à se pointer au guichet cet hiver. En entrevue ce dimanche, l’entraineur Simon Labrecque a parlé d’un début de camp très différent de l’an dernier. Il entend d’ailleurs sélectionner rapidement ses ouailles afin d’être super compétitif dès qu’une première rondelle tombera sur la glace à Gatineau à la mi-septembre : « Dès les parties hors concours, nous aurons une bonne idée de nos effectifs. L’an dernier, notre début de saison a été difficile et cela a joué contre nous en fin de saison. Ce fut une mauvaise expérience. On veut donc avoir notre vraie équipe rapidement pour travailler notre jeu d’ensemble ». Au rayon des bonnes nouvelles, Labrecque salue le retour d’Elliot Lavoie, un ailier qu’il a fortement apprécié en début de saison l’an dernier, mais qui a quitté pour compléter sa saison avec les Remparts de Québec, étant triomphant jusqu’à la Coupe Memorial. « Nous sommes heureux de le revoir même si nous aurions compris qu’il puisse jouer dans le junior majeur une année additionnelle. Mais leur nouvel entraineur Simon Gagné a pris le temps de le remercier de sa contribution tout en lui indiquant qu’il compose encore avec cinq 20 ans à Québec, d’où la décision de ne pas lui faire perdre son temps ». D’un même souffle, l’entraineur a rappelé que Lavoie a joué son midget AAA à Lévis en compagnie de Julien Hébert, celui sur qui les espoirs offensifs sont fondés : « Le tandem Hébert/Lavoie a alors fait la pluie et le beau temps. Nous les avons jumelés au camp et la chimie est revenue aussitôt. Avec le duo Chrétien/Dionne, qui a connu une belle fin de saison avec nous l’an dernier, nous avons donc de belles possibilités sur les deux premiers trios». Victor Poulin, retranché du camp de l’Océanic de Rimouski, a bien fait avec Chrétien/Dionne alors que Félix Riverin, dont l’avenir est incertain avec les Voltigeurs de Drummondville, pourrait retrouver Hébert/Lavoie s’il est retranché. Mais la lutte sera vive au camp pour le poste du premier trio. Le coach devra donc prendre des décisions majeures quant aux six postes de 20 ans, compte tenu qu’il y a congestion au camp. Déjà les postes de Lavoie, Hébert et le capitaine Tristan Laflamme sont coulés dans le béton. « On veut des 20 ans qui auront de l’influence dès qu’ils embarquent sur la glace, et un leadership positif dans le vestiaire ». Les gardiens Là aussi, l’Everest possède d’excellents talents : « Nous en avons encore trois qui participent à des camps dans le junior majeur, en plus de ceux qui compétitionnent vraiment bien actuellement. C’est agréable car nous affichons de la profondeur à toutes les positions. Et les deux qui seront sélectionnés devront se challenger toute l’année pour obtenir des départs », ajoute-t-il. Est-ce que l’abondance de talent pourrait être annonciateur d’une transaction? « Aucunement, tout est vraiment tranquille de ce côté. Je dois avouer que je suis vraiment à l’aise avec l’alignement que nous allons mettre sur la glace. Nous aurons des décisions difficiles à prendre d’ici deux semaines car nous avons de belles batailles à l’interne », a-t-il conclu.