Philippe Lemieux gagne le concours «Tournez-vous vers l’excellence!»

Philippe Lemieux gagne le concours «Tournez-vous vers l’excellence!»

M. Philippe Lemieux est copropriétaire, avec son père Pierre Lemieux, de la Ferme P.M. Lemieux.

Philippe Lemieux, de la Ferme P.M. Lemieux à Cap-Saint-Ignace, a enlevé les honneurs du 13e concours «Tournez-vous vers l’excellence!» organisé par la Financière agricole du Québec (FADQ).

Dotée d’une bourse de 5 000$, cette initiative souligne l’importance du travail des jeunes entrepreneurs agricoles et récompense ceux qui se distinguent par leurs aptitudes professionnelles et leurs qualités de gestionnaire: «La Financière agricole du Québec veut mettre en lumière les jeunes gens qui réussissent. Le concours vise à promouvoir les efforts de ces jeunes leaders et gens d’affaires qui se distinguent grâce à leur sens entrepreneurial, leur engagement dans le milieu, leurs réalisations et leur préoccupation environnementale» explique M. Ernest Desrosiers, président-directeur général de la FADC.

Après des études en économie et gestion agroalimentaire, M. Lemieux a acquis de l’expérience dans d’autres établissements agricoles avant de prendre les rênes de la ferme familiale située au 1176, chemin Bellevue Est, à Cap-Saint-Ignace. Depuis qu’il est devenu copropriétaire et président de cette ferme spécialisée en productions laitière et acéricole et en grandes cultures, la progression s’avère impressionnante: la superficie en culture dépasse 1 000 acres et la production laitière et le chiffre d’affaires ont pratiquement doublé.

M. Lemieux est aussi copropriétaire, avec sa conjointe Mariéve Breton, de l’Érablière Mariève Breton et Philippe Lemieux qui compte aujourd’hui 30 000 entailles.

Selon M. Lemieux, une entreprise viable est une entreprise transférable et la gestion d’une exploitation agricole repose sur deux passions: l’une pour l’agriculture et l’autre pour l’entrepreunariat: «Ces deux passions me rejoignent et je suis très fier du chemin accompli. J’aimerais que l’entreprise puisse se poursuivre avec nos enfants; Mariève et moi travaillons en ce sens-là» conclut-il.

Une partie de la Ferme P.M. Lemieux à Cap-Saint-Ignace.