Prévenir l’impensable…

Photo de Marie-Eve Picard
Par Marie-Eve Picard
Prévenir l’impensable…
De gauche à droite: Bernard Boulet, conseiller à la Ville de Montmagny, Michelle-Chantal Bouffard, présidente du Club Rotary, Michel Huard, directeur général Le Trait d'union et Élizabeth Guimond, travailleuse sociale et responsable Prévention suicide de secteur de Montmagny-L'Islet.

La journée pour la vie sera célébrée le dimanche 8 septembre au Parc Saint-Nicolas de Montmagny. Les membre du Club Rotary invitent la population à participer en grand nombre aux activités proposées en signe d’appui à la prévention du suicide, une cause prioritaire pour ce club social.

Cette 12e célébration reprend ses deux activités vedettes ces dernières années: la marche et le vélo. Elle aura lieu, pour une deuxième année consécutive, au Parc Saint-Nicolas afin de consolider le caractère festif et familial de l’événement. « La formule a évolué en une belle journée accessible à toute la famille. Il ne faut pas oublier que la journée mondiale de la prévention du suicide est le 10 septembre», souligne Michelle-Chantal Bouffard, présidente du Club Rotary de Montmagny.

Bouger pour la vie!

La randonnée cycliste sera encadrée par le Club Vélomagny et deux parcours sont proposées pour permettre aux participants de tous les calibres de rouler pour la vie. Le départ du parcours de 80 km se fera à compter de 11 h et celui du 50 km à 12 h. L’inscription aura lieu dès 10 h, au coût de 40$ par personne.

Dès 13 h, on procèdera aux inscriptions de la Marche pour la vie, au coût de 10$. C’est gratuit pour les moins de 12 ans. L’ itinéraire proposé s’étend sur cinq kilomètres et son parcours est estimé à environ une heure. Il correspond d’ailleurs au parcours du Circuit énergie de la Ville de Montmagny et ramène les marcheurs au point de départ pour un rassemblement festif. Sur le site, des hot dogs et des rafraîchissements seront offerts aux participants.

Une journée profitable

Depuis 1999, la Journée pour la vie a permis d’amasser plus de 140 000$ grâce à la contribution des commanditaires et des participants. Ces sommes ont été injectées directement dans le milieu pour contribuer à la prévention du suicide, par exemple dans le programme Générations@branchées de la Bibliothèque de Montmagny ou le programme des Lynx de l’école Saint-Thomas. L’organisme Le Trait d’union bénéficie grandement de ce soutien financier et son directeur général, M. Michel Huard, a accepté la présidence d’honneur de cette 12e édition. « Ma famille et moi avons été affligés par quatre suicides. Ces événements laissent des marques et blessent des familles à tout jamais. La prévention est primordiale et j’ai à coeur de m’impliquer en posant des actions symboliques pour redonner l’espoir. Il faut sensibiliser les gens à bien comprendre les signes de détresse, souvent cachés dans le stress et la dépression. »

Un palmarès non souhaitable

Depuis 10 ans, le taux de suicide est stable dans Chaudière-Appalaches mais demeure tout de même plus élevé que la moyenne québécoise. Saviez-vous que 91 % des personnes décédées par suicide ont plus de 25 ans? Que le suicide toucherait trois fois plus d’hommes que de femmes dans Montmagny-L’Islet?

Autre fait alarmant, 80 % des personnes suicidaires lancent des messages directs ou indirects et présentent des signes avant-coureurs. Il y a donc une possibilité de repérer plusieurs d’entre elles et de les sensibiliser afin de recevoir l’aide dont elles ont besoin: en composant le 811 ou le 1-866-APPELLE (277-3553). Dernier conseil: n’hésitez jamais si vous vivez de la détresse ou si vous êtes inquiets au sujet de l’état d’âme d’une personne…

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de