Projet d’étude sur l’éperlan arc-en-ciel de la rivière Trois-Saumons

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Projet d’étude sur l’éperlan arc-en-ciel de la rivière Trois-Saumons
Rivière Trois-Saumons (Source : © Bureau d’écologie appliquée / Charlie Caron)

L’éperlan arc-en-ciel a vécu une baisse importante de sa population dans les dernières décennies. La raison? Une dégradation de sa principale frayère, la rivière Boyer, dans la région de Bellechasse, ainsi que de la pêche commerciale et sportive. Le Bureau d’écologie appliqué a récemment découvert que la rivière Trois-Saumons était un lieu de reproduction pour ce type de poisson. Des recherches sont effectuées dans l’intention de contribuer à son rétablissement.

Depuis 2005, la population d’éperlan du sud est jugée vulnérable au Québec. Le Bureau d’écologie appliquée, l’Organisme des Bassins Versants de la Côte-du-Sud et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs entreprendront d’améliorer les connaissances sur cette frayère cette année.

Ce projet a comme but de contribuer au rétablissement de l’éperlan à travers la caractérisation et la protection son habitat dans la rivière Trois-Saumons. Plusieurs activités sont prévues, dont l’inventaire des œufs, le suivi des niveaux d’eau et du périphyton durant la période de frai. Il sera aussi l’occasion pour les chercheurs de documenter les impacts potentiels sur la reproduction de l’éperlan des trois barrages situés en amont de la frayère.

Le projet est financé par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques via le programme de soutien régional aux enjeux de l’eau et par la Fondation de la faune du Québec. Il est prévu dans le Plan d’action 2018-2023 de la Stratégie québécoise de l’eau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires