Un camp de jour « rocambolesque » et « surprenant »

Photo de Marie-Eve Picard
Par Marie-Eve Picard
Un camp de jour « rocambolesque » et « surprenant »
Des jeunes et leur animateurs lors de la dernière journée du Camp de jour de Montmagny.

C’est déjà la fin des camps de jour! Afin de clôturer la saison 2022 en beauté, la plupart des équipes d’animation de la région avaient préparé des activités spéciales pour les enfants.

L’émotion était palpable chez plusieurs jeunes et moniteurs s’étant inévitablement tissé des liens durant les 8 semaines de camp . « Je vais m’ennuyer de mes animateurs… » admet Méliane Joncas du groupe des 9 ans. Elle se console toutefois en pensant qu’elle pourra les revoir ‘an prochain.

Retour à la normale?

Finis les masques et la distanciation physique! Bien que la désinfection des mains soit demeurée, ce fut un retour aux activités habituelles et à un mode de vie beaucoup plus évident pour tout le monde.

Il s’agissait d’un été bien particulier pour les usagés du Camp de jour de Montmagny qui ont enfin pu retrouver l’emplacement initial de leur quartier général. Anciennement sous l’appellation Le centre des migrations, le tout nouvel Espace Citoyen attendait les groupes avec de beaux grands locaux fenestrés et des espaces aérés pour ranger les équipements de loisir. Quelle joie pour les animateurs et les jeunes de réintégrer ces lieux associés à tant de souvenirs!

En un mot, les coordonnatrices de l’été, Pommette et KitKat, qualifient ce camp 2022 de « surprenant » et « rocambolesque ». Elles avouent que les grands murs blancs, les planchers de couleur pâle et les installations complètement rénovées ont été une source de stress pour l’administration qui s’est toutefois bien adaptée, redoublant d’efforts pour garder les lieux propres.

À la grande surprise de tous, on ne dénote aucun bris majeur durant tout l’été. Deux des vitres trempées de la rampe du balcon extérieur sont actuellement éclatées mais, à défaut de se que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas d’un incident relié au Camp de jour. « C’est à cause des tondeuses des employés de la Ville » expliquent les coordonnatrices.

Un parc aquatique profitable

À l’unanimité, les baignades à la piscine et les visites aux nouvelles glissades du camping Pointe-aux-Oies ont été les activités favorites des enfants. Les groupes ont pu allégrement en profiter grâce à la proximité des nouvelles installations, situées à peine à quelques mètres de leur terrain de jeux.

Succès sur l’ensemble du territoire

Le Journal a également contacté d’autres camps de jour de la MRC. Les équipes s’entendent pour dire que la saison 2022 aura été un vrai succès et que la grande majorité des besoins a été comblée. Par exemple, le camp de jour de Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud a pu desservir l’ensemble des enfants s’étant inscrit, soit 44.

Les jeunes du camp de jour de Saint-Pierre se sont initiés au laser tag lors d’une visite au Centre Dixtraction.

Même situation pour le camp de jour de Cap-Saint-Ignace avec 165 inscriptions et qui a réussi à recruter 10 moniteurs et 3 aides.

En raison de la dimension des locaux de son centre des loisirs, une quantité maximale de 70 enfants et 10 moniteurs a pu fréquenter le Camp de jour de Berthier-sur-Mer. « J’aimerais utiliser des locaux de l’école primaire afin d’accueillir plus d’enfants l’an prochain! » précise Jonathan Blouin, le coordonnateur.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires