Un geste de solidarité pour les enfants de familles démunies

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Un geste de solidarité pour les enfants de familles démunies
Les cadeaux remis au mois de décembre. (Photo de courtoisie)

Isabelle Frégeau de Montmagny a réalisé un projet visant à venir en aide aux familles du secteur. En retrait préventif de son travail en raison d’un bébé en route, elle a eu l’idée d’offrir à des enfants de familles démunies de la région de Montmagny des peluches Scentsy. Grâce à plusieurs contributions, elle a réussi à donner 28 peluches à la Maison la Frontière au mois de décembre, soit huit de plus que son objectif initial.

Mme Frégeau est préposée polyvalente chez Ressorts Liberté de Montmagny depuis dix ans, en plus d’être conseillère indépendante Scentsy. Ayant plus de temps à la maison en raison de son congé préventif, elle a souhaité réaliser un projet pour venir en aide aux familles de la région. Avec l’arrivée du temps des Fêtes, elle eut l’idée d’offrir des peluches en cadeau à des enfants de familles démunies. « Pourquoi exactement ces peluches? Puisqu’à l’arrière de chaque peluche il y a une petite pochette pour y installer un sent-bon, mais j’y ai également déposé un mot personnalisé pour chacune d’entre elles », explique-t-elle.

Le mot va comme suit : « Salut, je m’appelle X (le prénom de la peluche). Je suis ici spécialement pour toi. Tu peux me compter comme ami. J’ai dans mon dos une pochette où tu peux enfouir toutes tes peurs, tes peines et même tes joies. Tu peux compter sur moi, c’est promis! xxx»

« Je trouvais que c’était comme si la peluche parlait personnellement à l’enfant. Ayant moi-même un fils anxieux, je me disais que les enfants aimeraient probablement pouvoir se confier d’une certaine façon à leur nouvelle peluche », ajoute-t-elle.

Un toutou remis à un enfant. (Photo de courtoisie)

Un projet important pour elle
Elle avoue avoir voulu réaliser le projet puisque, plus jeune, ses parents ont eu à demander des paniers de partage auprès d’organismes.
« Ce n’est jamais bien évident lorsque nous avons une famille et encore moins de nos jours avec la pandémie et tout. J’ai alors fait appel à la maison la Frontière en communiquant avec Mme Paule Giasson, qui m’a appuyée dans mon projet et qui m’a donné le OK pour pouvoir le réaliser », souligne-t-elle. Dès ce moment, Mme Frégeau est partie à la recherche de commanditaires sur les réseaux sociaux.

« Je pouvais en offrir un, mais je ne voulais pas en offrir seulement un. J’avais comme objectif de pouvoir en offrir 20, mais avec l’aide de tous ceux qui m’ont aidée, j’ai pu en offrir 28! Wow! J’étais très heureuse ».

Avec l’aide de son conjoint Steve, sa sœur Annick et son beau-frère Éric, elle a emballé tous les toutous et écrit un mot en l’accrochant sur chaque peluche. Elle les a ensuite remises aux parents de familles démunies à la Maison la Frontière.

« Pour faire la sélection des familles, nous y sommes allés avec des familles nombreuses et qui ont des enfants âgés en bas de 10 ans. Ce fut une journée forte en émotion pour ma part, puisque je me revoyais étant jeune. Je tiens personnellement à remercier, tout d’abord, Mme Paule Giasson qui m’a appuyée dans le projet ainsi que les commanditaires qui m’ont grandement soutenue », conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires