Un geste venu du fond du coeur pour préserver l’église Saint-Mathieu

Photo de Marie-Eve Picard
Par Marie-Eve Picard
Un geste venu du fond du coeur pour préserver l’église Saint-Mathieu
De nombreux bénévoles ont répondu à l'appel.

Une vague de solidarité a déferlé en l’église Saint-Mathieu le 24 mai dernier. En effet, une vingtaine de personnes ont généreusement accepté de prêter main-forte à leur paroisse en effectuant une corvée tout l’avant-midi.

Un grand ménage s’imposait

Durant la pandémie, les lieux sacrés n’ont pas été beaucoup utilisés par la communauté, ce qui n’a toutefois pas empêché la poussière de s’y installer. Après deux ans d’inactivité presque complète, un grand ménage s’imposait! Il fallait notamment nettoyer en profondeur tous les bancs à l’intérieur de l’église, précieux et de grande valeur en raison de leurs matériaux de fabrication en érable piqué. L’abbé Gustin Poulin est très reconnaissant qu’autant de bénévoles aient répondu à l’appel. « Je suis très touché par cette solidarité citoyenne! Je ne m’attendais pas à une si grande participation! » souligne-t-il en entrevue.

Pour Mme Pauline Langlois, il était tout naturel de s’impliquer au sein de son église: « C’est l’église de mon enfance, j’ai toujours fait du bénévolat ici. Je trouve important qu’elle perdure à Montmagny, donc il faut l’entretenir, la garder belle et vivante. » Sa soeur Carole Langlois était également à ses côtés. « J’ai une grande croyance en Dieu et je veux continuer de la faire connaître (l’église) aux paroissiens et aux gens des environs. Je de fais du bénévolat pour l’entretenir, pour qu’elle reste ouverte le plus longtemps possible. » soutient-elle.

La générosité du restaurant À la Rive

Au terme de la besogne, les propriétaires du restaurant À la Rive attendaient les bénévoles avec une belle surprise. En effet, Mme Nathalie Ménard et M. Michel Lechasseur ont décidé d’offrir gracieusement le dîner aux gens qui ont donné de leur temps. « Le bénévolat c’est tellement important! Et la cause aussi: les églises sont en voie de disparition. Juste pour s’occuper de l’embellissement de leur église, je pense qu’ils méritent un bon repas! » d’expliquer Mme Ménard. Ce n’est pas d’hier que les deux entrepreneurs s’impliquent dans la communauté. On n’a qu’à penser aux petits déjeuners offerts gratuitement durant une année scolaire complète aux tout-petits de l’école Beaubien, avant la pandémie… un exemple de leur grande générosité!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires