Alexandra Lemieux mise sur la continuité et la consolidation

Photo de Eric Maltais
Par Eric Maltais
Alexandra Lemieux mise sur la continuité et la consolidation
Alexandra Lemieux, présidente, Jérôme Labrie, vice-président

Dans son premier discours à titre de présidente de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Montmagny, Alexandra Lemieux a annoncé qu’elle entend poursuivre le développement de l’organisme en lien avec les objectifs définis par son prédécesseur Jean-Guy Boulet.

« Chaque dossier poursuivra son bout de chemin et nous n’abandonnerons aucun projet. Pénurie de main-d’œuvre, difficulté d’approvisionnement, mise en valeur de projets sociétaux d’importance tels que le Complexe sportif, culturel et de santé durable, de même que mise en valeur des entreprises permettant une économie locale et régionale forte telle que l’agriculture, le tourisme et les entreprises de proximité, voilà quels seront les sujets prioritaires de l’année », a-t-elle déclaré.

Celle qui occupe la vice-présidence de Vitrerie LC confesse qu’elle carbure aux défis et aime changer l’image des affaires : « Il y a maintenant 14 ans, j’étais l’une des rares femmes en charge des projets dans mon domaine. J’étais également une des rares relèves familiales féminines pour une entreprise de mon secteur. Avec ma sœur, deux femmes qui reprennent une vitrerie, prendre sa place dans un monde masculin et faire entendre sa voix et ses connaissances n’a pas été chose facile. Je suis donc quelqu’un qui sait relever les défis ».

Se définissant comme une travailleuse d’équipe, elle sollicitera la participation des administrateurs pour mettre l’emphase sur la stabilité et la consolidation, l’innovation et la solidarité entrepreneuriale, avec une vision régionale, sans délimitation territoriale.

Son exécutif se composera, outre Jérôme Labrie de Teknion, vice-président, des nouveaux élus Louis-David Bourgault de Desjardins Entreprises, trésorier, et Valérie Rancourt-Grenier, de LG Cloutier, secrétaire.

Le conseil d’administration passe de 11 à 13 administrateurs afin de couvrir davantage de secteurs économiques. On retrouve Annie Gagnon, de Annie Gagnon Photographie, Daniel Lachance, de Pharmacie Uniprix, Francis Roy, de Produits métalliques Roy, Mathieu Audet, de la Banque nationale, Martin Rheault, de Maisons Laprise, Xavier Bernier, de Babel Café, Mélissa Boulet, du Restaurant L’Olivier, Jean-François Ritt, du Domaine Ritt et Kathéry Couillard, du Carrefour mondial de l’accordéon.

Finances saines

Sur le plan financier, l’exercice montre un surplus de 46 671 $, incluant une subvention gouvernementale de l’ordre de 40 356 $. L’actif net montre un excédent de plus de 183 000 $. Les activités de financement (85 942 $), les campagnes de partenaires financiers (23 000 $), de même que les cotisations (51 513 $) constituent les principales sources de financement.

Quant aux dépenses, on retrouve les salaires et charges sociales (90 626 $), les frais d’activités (35 927 $), le cocktail Prestige Desjardins (15 844 $) et le tournoi de golf (11 555 $) comme étant les plus importantes sorties de fonds.

Un président ému

Jean-Guy Boulet, président sortant, a prononcé un discours teinté d’émotion, fier des réalisations accomplies avec notamment la création des trois pôles d’excellence : main-d’œuvre, agrotourisme et en santé durable. Selon lui, il faut établir un solide leadership en région, posséder une vision claire pour assurer l’avenir et être animé d’une passion hors du commun pour mener à bien les défis qui s’annoncent.

Il a aussi affiché certaines déceptions, dont celle de la promesse de la députée Marie-Eve Proulx de les soutenir dans l’organisation d’un colloque sur la santé durable, par le biais d’une enveloppe de 200 000 $, qui n’a mené à rien. Cet engagement, pris l’automne dernier auprès de la Chambre de commerce et de Jean-Pierre Després, promoteurs du Complexe sportif et de santé durable, visait à recevoir des sommités dans ce champ de spécialisation. « On a perdu six mois à attendre pour un projet qui n’est jamais venu. »

Maintenant, Jean-Guy Boulet souhaite demeurer actif en s’impliquant dans le recrutement d’entreprises qui s’engageront, par des lettres d’intention, à soutenir le Complexe. Pierre Beauregard, de Promutuel, préside ce comité. Luc Paris, administrateur sortant de la Chambre, figue aussi sur ce comité.

Quant à la directrice Nicole Robert, elle se réjouit que la pandémie perde tranquillement de sa vigueur, souhaitant que la prochaine année permette de revenir à une vie plus active pour le réseautage et la tenue d’activités diverses.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires