Bernard Généreux expose différents enjeux aux électeurs de la région

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Bernard Généreux expose différents enjeux aux électeurs de la région
Bernard Généreux lors de son lancement de campagne électorale.

Après avoir rencontré plusieurs électeurs du coin, Bernard Généreux, candidat conservateur de la circonscription de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup propose certains points du Plan de rétablissement du Canada présentés par son chef de Parti. Différentes thématiques sont mises de l’avant, dont l’avenir financier du Canada, l’environnement, l’accessibilité à la téléphonie cellulaire et l’internet, les armes à feu, les parents, l’agriculture et les PME.

Les conservateurs souhaitent assainir les dépenses gouvernementales et équilibrer le budget au cours de la prochaine décennie. Pour ce faire, ils souhaitent adopter une approche réfléchie pour équilibrer le budget; réduire les déficits pour faire face à l’inflation et à la hausse des produits de première nécessité; éliminer les programmes de soutien d’urgence de manière progressive et investir dans des mesures de relance ciblées afin de créer des emplois et améliorer la qualité de vie des Canadiens.

Au niveau environnemental, les conservateurs veulent, entre autres, atteindre les objectifs de Paris en 2030, réduire les émissions de carbone et devenir un leader mondial de la production de véhicule à émission zéro.

« Le rétablissement de la santé économique et environnementale du Canada est le pilier de notre approche pour lutter contre le changement climatique et protéger notre avenir. En améliorant notre réseau électrique et en investissant dans de nouvelles technologies énergétiques comme les véhicules à hydrogène, c’est ainsi que nous y arriverons», souligne M. Généreux.

Par la suite, M. Généreux propose de permettre aux familles de souffler un peu avec un crédit d’impôt allant jusqu’à 75% des frais de garde. «le fait d’envoyer un enfant à la garderie entraîne des coûts et dans le contexte où tout coûte toujours plus cher, ça ajoute un stress à une famille. »

Enfin, Bernard Généreux réitère que le Parti va respecter et défendre la gestion de l’offre pour les exploitations laitières et avicoles.

« Pendant nos 100 premiers jours au pouvoir, nous finaliserons l’indemnisation des agriculteurs touchés par l’AEUMC (Accord Canada—États-Unis—Mexique) et nous protégerons les fermes familiales en mettant fin au traitement fiscal injuste», soutient M. Généreux.

Télécommunication

Le Parti désire entamer un processus permettant aux entreprises de télécommunication internationales de fournir des services aux clients canadiens, et ce, à condition que le même traitement soit accordé réciproquement. Ils voudraient valoriser la réduction de réglementations favorisant l’accroissement de la compétitivité, moins de bureaucratie et de paperasserie afin d’obtenir plus d’efficacité.

Petite ou moyenne entreprise

Un crédit d’impôt pour la relance des PME est proposé par le Parti afin de récupérer les emplois perdus pendant la pandémie et remettre sur pied les entreprises locales au Canada. La nouvelle mesure d’incitation offrirait un crédit d’impôt de 25 % sur un montant maximal de 100 000 $ pour que les Canadiens investissent personnellement dans une petite entreprise au cours des deux prochaines années.

Armes à feu

Les conservateurs mentionnent vouloir empêcher que des armes se retrouvent entre les mains de criminel. Par conséquent, ils envisagent présenter des lois plus sévères et donner aux policiers les ressources nécessaires pour combattre la violence liée aux armes à feu ainsi qu’aux gangs partout au pays.

« Chasseur moi-même, je tiens à réitérer aux chasseurs que nous serons toujours à leur côté. De plus, il est important d’expliquer que l’interdiction des armes d’assaut restera en place et que l’interdiction actuelle d’un certain nombre d’autres armes à feu qui ont été reclassées en 2020 restera aussi en place. Nous procéderons à un examen transparent du processus de classification des armes à feu pour éliminer la politique de ce processus et faire participer le public aux décisions concernant la sécurité publique. J’espère que cela éclairera les Canadiens que Justin Trudeau tente de diviser en semant la peur et la confusion », entame M. Généreux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires