Bernard Généreux lance officiellement sa campagne électorale à Montmagny

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Bernard Généreux lance officiellement sa campagne électorale à Montmagny
Le député sortant, Bernard Généreux, en compagnie de son équipe électorale.

Le député sortant de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, était à Montmagny aujourd’hui afin de procéder officiellement au lancement de sa cinquième campagne électorale. Au Café Bistro Au coin du monde, M. Généreux a présenté les cinq priorités conservatrices d’Erin O’Toole. Il souhaite avancer différents dossiers de la région, dont : instaurer un programme ciblant les besoins en matière d’infrastructures; accélérer le processus du projet d’Internet haute vitesse, ainsi que rattraper les retards au niveau du traitement des dossiers en immigration.

M. Généreux se dit heureux et fier de se présenter pour une cinquième fois et de représenter les conservateurs. Il souligne l’importance pour le parti de considérer les enjeux régionaux. Il ajoute que les conservateurs ont créé un plan de redressement du Canada afin de mettre le pays sur la bonne voie.

« On veut faire comprendre aux citoyens qu’on est devant un choix très important. Le choix est de redonner du pouvoir à M. Trudeau et de continuer à dépenser sans fin, car vos enfants, vos petits-enfants et vos arrière-petits-enfants paieront cette dette. L’autre choix, c’est de mettre les conservateurs au pouvoir et de revenir à l’équilibre budgétaire d’ici dix ans. Non, pas en coupant dans les dépenses, mais en les réduisant», souligne M. Généreux qui précise que des décisions stratégiques devront être réalisées.

Le parti conservateur souhaite agir de cinq façons : « agir pour les emplois en récupérant le million d’emplois perdus pendant la pandémie en un an; agir pour l’intégrité avec une nouvelle loi anticorruption afin de réparer les gâchis à Ottawa; agir pour la santé mentale avec un nouveau plan d’action; agir pour le pays en renforçant la capacité de production vaccinale et, enfin, agir pour l’économie en équilibrant le budget au cours de la prochaine décennie. »

« On sait que la pandémie a été extrêmement difficile pour l’ensemble de la population et que la santé mentale est quelque chose qui a été extrêmement touchée», évoque-t-il.

Afin de respecter les mesures sanitaires,  il n’y aura pas de bureau de campagne.  D’ailleurs, l’équipe électorale travaille à distance depuis le début de la pandémie. Doublement vacciné, le député précise que l’ensemble des mesures sanitaires seront respectées lors de sa campagne.

« C’est une campagne qui demande de trouver de nouveaux repères, de nouvelles façons de faire pour ne pas compromettre la santé des citoyens. Je prendrai toutes les précautions nécessaires ».

 

 

Différents dossiers sur la table

M. Généreux mentionne qu’il va prioriser un programme ciblant les besoins des régions en matière d’infrastructures.

« Il faut savoir que les infrastructures des municipalités en ont besoin. Il y a plusieurs municipalités qui ont des projets et je vais les appuyer », informe-t-il.

Le député souhaite aussi simplifier et augmenter la vitesse d’approbation des projets d’Internet haute vitesse.

« On sait qu’ils ont été annoncés par Québec dernièrement. Il y a des ententes qui ont été signées, mais je trouve que ça ne va pas encore assez vite. Particulièrement au fédéral, où il y a trois programmes distincts qui mélangent les cartes, ce qui rend très difficile d’obtenir les sommes nécessaires ».

Enfin, il souhaite rattraper les retards au niveau du traitement des dossiers en immigration.

« Particulièrement ici, dans la région de Montmagny, où il y a beaucoup de dossiers qui me sont rapportés. Quand les gens au Québec reçoivent leur autorisation de travailler, ça leur prend 27 mois en moyenne avant d’avoir une autorisation du fédéral, ce qui n’a aucun sens ».

Agir pour l’environnement

M. Généreux affirme qu’il plantera des arbres tout le long de sa campagne lors de ses déplacements à travers les municipalités.

« J’ai l’intention de planter des arbres pour compenser à mon émission de carbone pendant la campagne électorale puisque je ferai le tour des 50 municipalités. Donc, je planterai des arbres, mais pour de vrai, cette fois, contrairement à d’autres qui disent qu’ils vont en planter, mais qui ne le font pas », mentionne-t-il, faisant référence à M. Trudeau qui avait promis il y a trois ans de planter 2 milliards d’arbres.

Pour le lancement de sa campagne, M. Généreux était aussi de passage à La Pocatière et Rivière-du-Loup. Il souhaite d’ailleurs bonne chance aux candidats des autres partis.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires