Éric Duhaime de passage à Montmagny

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Éric Duhaime de passage à Montmagny
Éric Duhaime et Frédéric Poulin lors de la rencontre avec le Journal.

Le chef du Parti conservateur, Éric Duhaime, était de passage dans la capitale de l’oie blanche, le jeudi 15 décembre. En compagnie du président de l’association et candidat des élections d’octobre, Frédéric Poulin, ils ont souhaité prendre le temps de remercier les partisans qui les ont supportés pendant la campagne.

M. Duhaime est présentement en tournée dans les différentes circonscriptions du Québec. Il était de passage ce jeudi en Côte-du-Sud afin de rencontrer les médias ainsi que les militants le temps d’un souper à La Pocatière.

Le chef ne cache pas sa déception des résultats des élections d’octobre. Il rappelle cependant avoir réussi à avoir le vote de plus d’un demi-million d’électeurs. « On n’est pas représenté à l’Assemblé nationale, mais il faut qu’on continue à s’activer puisqu’on représente beaucoup de monde ».

Le congrès des conservateurs aura lieu cette année, un moment important pour le Parti. « On veut s’assurer que les gens restent impliqués, que des gars comme Frédéric continuent à mettre la main à la pâte. On veut consolider notre organisation, nos bases et continuer à offrir un message différent».

M. Duhaime veut s’assurer que la population sache que leur vote a servi à quelque chose. « Chaque vote est important, la démocratie au Québec a une valeur chère et on va continuer à s’assurer de les défendre. Le fait de ne pas être à l’Assemblée nationale nous donne plus de temps pour faire la tournée des régions et rencontrer les gens sur le terrain. J’ai l’intention dans les prochains mois de revenir, notamment en Côte-du-Sud, pour rencontrer nos gens ».

Défendre les enjeux régionaux

M. Poulin indique qu’il désire toujours intervenir dans les dossiers régionaux. Il donne comme exemple le Complexe sportif. « Si on croit à notre région et qu’on veut qu’elle se développe, il faut y mettre du temps et y consacrer des efforts. » Il rappelle, tel qu’il mentionnait en campagne, que la région de Montmagny est souvent la grande oubliée entre Rivière-du-Loup et Lévis. « Si on veut se donner un milieu de vie qui se développe il faut se consacrer et y donner des infrastructures, une façon de faire qui fait en sorte qu’on avance ».

« Ça va être notre message des prochaines années, s’assurer d’avoir saine gestion des finances publiques et de l’efficacité », poursuit-il.

Le président souhaite rappeler les promesses qui ont été faites par le Parti élu afin qu’elles soient respectées, dont les places en service de garde et également la situation d’horaire de faction de Saint-Jean-Port-Joli.

L’inflation est un enjeu que les conservateurs souhaitent traiter constatant les difficultés de plusieurs familles à payer les factures pour subvenir à leurs besoins. La situation du domaine de santé qui se dégrade de plus en plus est également un dossier auquel le Parti souhaiterait proposer une solution. « Le ministre de la Santé nous demande d’être patient, mais les résultats ne sont pas au rendez-vous ». M. Duhaime ajoute également que la question énergétique sera à réfléchir dans le contexte mondial actuel.

Les électeurs types visés par le Parti ont entre 25 et 55 ans qui ont des enfants. « Ce sont eux qui ont voté le plus conservateur spécialement dans la région de Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale », indique M. Duhaime.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires