François Lapointe souhaite accélérer le dossier de la couverture cellulaire en région

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
François Lapointe souhaite accélérer le dossier de la couverture cellulaire en région
Le candidat Libéral, François Lapointe, en compagnie de sa coordonnatrice de campagne, Véronique Dumouchel.

Le candidat du Parti libéral du Canada, François Lapointe, affirme s’engager à accélérer le déploiement des services de téléphonie cellulaire d’ici 2025 sur le territoire. Il souhaite que toutes les municipalités et spécialement celles situées dans le secteur sud de la MRC de Montmagny et de L’Islet aient accès à un service cellulaire adéquat.

La couverture cellulaire dans les régions se veut un enjeu présent depuis plusieurs années. M. Lapointe affirme que c’est un dossier en cours depuis qu’il est en politique.

« Sur un bon tiers du territoire, on peut littéralement entre deux villages n’avoir aucune ligne sur son cellulaire. On pourrait faire un accident, avoir un cellulaire dans sa poche et ne pas être capable d’appeler les urgences, parce qu’on n’aurait pas une seule ligne. D’ailleurs, c’est déjà arrivé dans les Hauts Plateaux où des gens avaient besoin d’aide et que ça l’a pris 45 minutes pour en avoir», raconte-t-il.

À l’heure actuelle, les grandes entreprises de télécommunication s’occupent de différents secteurs du territoire au Canada.

« Quand les territoires ont été donnés, c’était dans l’optique de : « on te donne le territoire, il faut que tu le couvres ». Mais dans les faits, depuis 2015, ils ont couvert les secteurs, dans plusieurs cas, plus rentables. Les secteurs où il y a moins d’abonnés, donc moins de rentabilité à court terme, ils ne sont beaucoup et parfois même aucunement couverts », explique M. Lapointe.

Il informe que le marché des services mobiles dénombrait un revenu de 27 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2018 au Canada et ils augmentent de 10% par année. Selon le candidat, ce chiffre démontre qu’ils peuvent investir pour régler le problème.

« Ils ont des territoires et ils doivent les couvrir! », avance le candidat.

Des objectifs à respecter

Afin de respecter cet engagement, le Parti libéral souhaiterait utiliser la même technique qui a été appliquée pour l’accès à Internet haute vitesse sur le territoire.

Il dicterait aux grandes entreprises de télécommunication certains objectifs à respecter pour chaque année, et ce, d’ici 2025 à l’aide de réglementations. Si ces demandes ne sont pas effectuées et qu’il n’y a pas d’améliorations de la couverture cellulaire, le Parti libéral exigera la revente des droits de spectre et la réaffectation de la capacité à des fournisseurs régionaux.

« À ce moment, n’importe quel joueur, moyen ou petit, qui veut investir dans le territoire va pouvoir investir», précise M. Lapointe.

Pour la région, M. Lapointe prévoit, s’il est élu, travailler et soutenir les efforts des MRC du territoire. Il s’engage aussi à communiquer aux différents partenaires et fournisseurs de services afin de travailler sur les lacunes à ce sujet. De plus, il tient à informer les progrès réalisés au fil des étapes effectuées.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires