François Lapointe souhaite diminuer davantage la production de gaz à effet de serre

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
François Lapointe souhaite diminuer davantage la production de gaz à effet de serre
François Lapointe. (Photo de courtoisie)

Le candidat du Parti libéral, François Lapointe, désire travailler sur le dossier environnemental dans la région. Il souhaite, entre autres, que les programmes de réduction des gaz à effet de serre démontrent des résultats. Le candidat veut d’ailleurs répondre aux inquiétudes des gens du comté concernant les dossiers locaux à ce sujet.

Selon M. Lapointe, il faut soutenir une activité économique qui s’oriente vers une diminution de production de gaz à effet de serre. Il évoque que ce qui a été fait par le gouvernement est déjà fort, mais qu’il se doit d’aller plus loin et plus vite.

« Les subventions à l’industrie pétrolière ont diminué de plus de 4 milliards de dollars depuis 2018, ce qui nous met sur la bonne voie pour réaliser l’engagement de les cesser d’ici 2025. Les libéraux ont aussi adopté une loi qui exige que le Canada soit carboneutre au plus tard en 2050.»

« Dans la même lignée, la Cour suprême du Canada a déclaré constitutionnelle la taxe carbone fédérale instaurée par le premier ministre Trudeau. C’est une mesure particulièrement importante pour arriver à réduire de 40 % à 45 % les émissions de gaz à effet de serre du pays d’ici 2030, par rapport à leur niveau de 2005. Le Fonds d’innovation stratégique Accélérateur net zéro, doté de 8 milliards de dollars, pour soutenir les technologies propres est un outil formidable, il doit absolument profiter aux entreprises de notre région », a-t-il ajouté.

Prévenir la contamination des lacs

Le candidat s’engage à travailler avec les gens du comté afin d’identifier les menaces environnementales dans la région et évaluer ainsi les solutions à ces enjeux. Il mentionne qu’il est possible pour tous les Canadiens de proposer à Pêches et Océans un projet visant à prévenir, contrôler ou éradiquer les espèces aquatiques envahissantes.

« Plus d’un citoyen du comté m’a parlé de la nécessité de prendre des mesures encore plus précises pour prévenir la contamination de nos lacs. Je travaillerai avec celles et ceux qui le voudront sur un projet de loi pour répondre à cette inquiétude dès les premiers mois de mon mandat. Si certains de nos concitoyens ont d’autres inquiétudes, je les invite à communiquer avec moi », a-t-il conclu.

Huit engagements

Voici la liste d’engagements du parti libéral afin de protéger et conserver l’environnement : bâtir un réseau électrique à zéro émission d’ici 2035 partout au Canada ; obliger les entreprises du secteur pétrolier et gazier à réduire, d’ici 2030, leurs émissions de méthane d’au moins 75 % sous les niveaux de 2012 ; exiger qu’au moins la moitié́ des véhicules automobiles vendus au Canada soient à zéro-émission d’ici 2030, et la totalité́ d’ici 2035 ; aider près d’un million de Canadiens à rénover leurs maisons et à réduire leurs factures énergétiques grâce à des subventions pouvant aller jusqu’à 5 000 $, et à des prêts sans intérêt jusqu’à concurrence de 40 000 $ pour des rénovations plus poussées; promouvoir l’opportunité d’une réduction de 50 % des taux d’imposition générale des sociétés et des petites entreprises qui fabriquent des technologies à zéro émission ; protéger 25 % de nos terres et 25 % de nos océans au cours des 5 prochaines années pour continuer sur notre lancée; éliminer la pollution plastique d’ici 2030, en collaboration avec les provinces et les territoires ; prolonger la durée de vie des appareils ménagers et réduire le gaspillage en mettant en place un « droit à la réparation » pour les appareils ménagers canadiens.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires