Le spectacle de Christian Bégin présenté en totalité pour la première fois à Montmagny

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Le spectacle de Christian Bégin présenté en totalité pour la première fois à Montmagny
Christian Bégin. (Photo de courtoisie)

Christian Bégin présentera son spectacle « Les 8 péchés capitaux » les 19 et 20 août prochains à la Salle Promutuel Assurance. Les Magnymontois seront les premiers à découvrir près de l’entièreté de la version finale de la mise en scène. Plus de 20 ans après son dernier spectacle solo, le comédien, animateur et chanteur se dit heureux de retourner sur scène.

Avec ce spectacle, M. Bégin souhaite à la fois faire rire les spectateurs et les décontenancer. « Je ne m’en vais pas là comme « humoriste stand up », mais comme un comédien qui s’en va faire un seul en scène ». Il présente son spectacle sous une forme non conventionnelle.

« Je m’éloigne d’une forme traditionnelle de « stand up » pour faire quelque chose de plus proche de ce que je fais d’habitude. »

Son spectacle tourne autour des sept péchés capitaux, soit l’orgueil, la gourmandise, la paresse, la luxure, l’avarice, la colère et l’envie. Il termine avec une création de son cru: un huitième péché.
« On assiste vraiment à la réflexion ou aux questionnements d’un homme qui se demande s’il a encore quelque chose à dire dans le monde dans lequel il vit, et si ce qu’il a à dire est encore de la pertinence ou de la résonnance », précise le comédien.

L’idée des « huit péchés » provient de René Brisebois, collaborateur à la création du spectacle. « Entre le début et la fin, il y a une longue parenthèse à travers laquelle je n’aborde plus les péchés capitaux, mais je pars à l’intérieur de ma tête. C’est comme si les péchés capitaux étaient un prétexte pour parler d’autre chose », affirme M. Bégin.

Après une période de rodage, il jouera pour la première fois à Montmagny dans une version qui ressemblera davantage au spectacle final qui sera présenté à travers la province. Il profitera de sa présence sur scène pour expérimenter des chansons. « Je ne peux pas nier les influences d’Yvon Deschamps qui, pour moi, reste un mentor qui souvent incluait des chansons dans son spectacle. »

Un retour après plus de 20 ans
Soulignons qu’il s’agit de son troisième spectacle solo sur scène. Son premier, « Que reste-t-il de mes amours? », a fait le tour du Québec en 1990 et « I’ve Got A Crush On You ou J’ai une orangeade sur toi », a été présenté de 1999 à 2001. Il a aussi mis en scène différents humoristes, dont Martin Matte, Maxim Martin et JeanThomas Jobin, en plus d’être professeur pendant sept ans à l’École nationale de l’humour.

Il s’agit de son grand retour solo sur scène après plus de 20 ans. « J’avais le goût de vérifier après tout le temps passé si j’avais encore quelque chose à dire ou si j’avais atteint mon obsolescence programmée », illustre-t-il.

Il voulait s’assurer que sa manière de regarder le monde allait rejoindre l’ensemble des gens qui assisteront à son spectacle. « C’est vraiment ce qui m’a guidé. Comme artiste on veut témoigner du monde mais, pour ce faire, il faut être en écho avec les gens. »

M. Bégin est heureux de revenir près de sa ville natale, Kamouraska, et de présenter son spectacle aux citoyens des alentours.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires