02 mars 2024

La campagne de sociofinancement pour l’Espace Patrimoine est lancée!

La COFEC de Saint-Jean-Port-Joli a lancé officiellement sa campagne de sociofinancement pour l’Espace Patrimoine de la sculpture sur bois divisée en deux volets. Les citoyens et les entreprises de la région seront invités à participer pour que ce projet voie le jour. L’objectif : mettre en valeur et protéger ce patrimoine de sculpture sur bois. La totalité du projet est évaluée à 6M$. Rappelons que trois lieux culturels, soit le Musée des Anciens Canadiens, le domaine Médard Bourgault ainsi que l’atelier de Pierre Bourgault s’uniront pour la création de cet espace. Au cœur du berceau de la sculpture sur bois, la COFEC s’est vu confier la mission de préserver et de rendre accessible au public ce patrimoine. Ce projet d’envergure est réalisé en collaboration avec la Société du réseau Économusée et la Maison des métiers d’arts de Québec. « C’est un projet très important pour la collectivité et pour la mémoire collective québécoise et canadienne. On tente un coup de force qui est de mettre en valeur l’héritage patrimoine, de l’actualiser à notre époque et d’en faire un centre d’attraction touristique et culturel majeur pour l’ensemble du Québec », de dire le directeur général de la COFEC, François Garon.

Pour ce faire, une campagne de financement a débuté officiellement le 1er novembre sur la plateforme La Ruche. Jusqu’à présent, l’organisation a accumulé 2 540 $, soit 5% de l’objectif final de 50 000 $. Le montant permettra, entre autres, d’acquérir la collection des Anciens Canadiens. « C’est un projet essentiel et porteur pour l’avenir de Saint-Jean-Port-Joli. La culture et la diffusion de la culture, c’est notre identité. (…) On est très fier d’être un partenaire », indique le maire de la municipalité et préfet de la MRC, Normand Caron. Afin de joindre les grands donateurs pour la réalisation du projet la COFEC a choisi deux coprésidents pour réaliser une deuxième campagne de financement, soit le député fédéral, Bernard Généreux, ainsi que le président-directeur général de Rousseau Métal, Charles-Alexandre Paré. La somme amassée permettra la réalisation de grands travaux au sein de l’établissement. L’objectif pour ce volet est d’atteindre la somme de 1M$. Jusqu’à présent, ils ont amassé environ 200 000 $. « C’est un projet qui est très porteur pour le futur, non seulement un regard vers le passé », souligne M. Généreux.

Le projet De façon générale, la COFEC décrit les lignes de cette métamorphose comme suit : un lieu d’expérimentation, de création et de transmission du savoir-faire de la sculpture sur bois. Elle proposera une programmation éducative (pour les écoles, services de garde, garderies) et touristique ainsi qu’un parcours cohérent entre les différents lieux. Une boutique spécialisée liée à la mission de l’organisation sera crée et un aménagement extérieur sera réalisé. Pour la partie du Musée des Anciens Canadiens, les travaux prévus comprendront la construction d’une nouvelle annexe ainsi que l’aménagement d’une zone de démonstration et de travail pour les sculpteurs. L’offre d’expositions du musée sera renouvelée et de nouvelles expositions permanentes et temporaires seront proposées. Pour le secteur du Domaine Médard Bourgault, le projet comprend la création d’une expérience de visite et une médiatisation de la maison historique.

Les citoyens verront naître un lieu d’initiation à la sculpture sur bois dans l’atelier de Pierre Bourgault. L’objectif sera d’encourager de nouvelles générations de sculpteurs pour assurer la pérennité dans ce domaine. Il est possible de donner directement via la page du projet sur le site Internet de La Ruche. La campagne se termine à la fin de décembre 2023.