Maude Landry: déstabilisante!

Photo de Marie-Eve Picard
Par Marie-Eve Picard
Maude Landry: déstabilisante!
Maude Landry en spectacle au Cabaret Cogeco le 26 septembre prochain.

Depuis six ans, Maude Landry fait son « p’tit bonhomme de chemin » dans l’industrie de l’humour. Le déclic du métier d’humoriste s’est fait très jeune chez elle alors qu’elle suivait assidûment les sketchs de Marc Labrèche et Bruno Blanchet à la télé.

« Quand j’ai compris qu’on pouvait vivre de l’humour, je ne voulais plus rien faire d’autre. Je ne voulais même pas de plan B! » – Maude Landry

La jeune femme a tout de même entrepris des études en traduction… afin de rassurer ses parents! Parallèlement, elle s’inscrit aux cours récréatifs en soirée à l’École nationale de l’humour. Avec une notion plus claire du métier et une meilleure définition de son style, elle participe à plusieurs soirées d’humour dans les bars.

« C’est un passage obligé. Ça permet de voir si tu es fait pour ça! J’ai travaillé dur et je me suis fait plusieurs amis dans le métier. » – M. L.

Avec ses airs de fillette mondaine, elle surprend le public par son humour déroutant qui vous amène là où vous ne l’attendez pas. Maude Landry se démarque par un style bien à elle.  Au point de décrocher récemment deux prix fort intéressants, soit celui de « Révélation de l’année » au dernier Gala Les Olivier ainsi que le Prix Victor pour « Artiste de l’année » Juste pour Rire.

« Je suis très fière de ces trophées, ça me donne une certaine crédibilité dans le domaine… mais maintenant je regarde vers le futur et je veux montrer au public qui je suis!

Présentement, Maude Landry parcourt les petites salles du Québec afin de roder son tout premier spectacle. Il s’agit d’un cheminement crucial pour l’artiste qui désire tester de nouvelles blagues et déterminer la structure de ses textes.

» Je veux faire les choses différemment chaque soir, brasser à nouveau les dés et vivre le moment présent.  Ça me permet d’adapter mes blagues selon le public qui est devant moi. Je m’amuse vraiment! »

L’humoriste aborde différents sujets tel le cycle des saisons et d’autres plus sombres qui surprendront. Elle souligne s’être entourée de plusieurs amis humoristes pour composer ses textes. Selon Mme Landry, l’entraide est très présente dans ce métier et la plupart des artistes ne se sentent pas en compétition.

La jeune recrue de 27 ans est bien heureuse de s’arrêter au Cabaret Cogeco le jeudi 26 septembre pour vous présenter son humour difficile à décrire, mais facile à aimer!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de