Modifications sur les permis de vente pour les artistes de rue dévoilées

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Modifications sur les permis de vente  pour les artistes de rue dévoilées

La Municipalité de Saint-Jean-Port-Joli a présenté, lors de la dernière séance du conseil, les modifications apportées au règlement de vente sur les sites municipaux. Après consultation publique, le règlement officiel sera adopté dès la séance de juin prochain.

Plusieurs artisans et commerçants étaient au rendez-vous afin de découvrir la proposition de règlement du conseil pour la prochaine période estivale. Rappelons que des démarches avaient été entreprises afin de réaliser un ajustement du règlement permettant de mettre sur un pied d’égalité commerçants et artisans de la région. Rappelons que le but initial du règlement était d’assurer une animation culturelle.

Voici les grands ajustements annoncés. Tout d’abord, il est spécifié que les sites identifiés au règlement comprennent les endroits suivants : Parc des Trois-Bérets, Marina et Quai ainsi que le Parc des Artisans. Donc aucun autre site ne sera accepté. Le permis pourra être délivré à un artisan de la MRC de L’Islet, de la MRC de Kamouraska et de celle de Montmagny. Celuici sera valide du 1er juin au 30 septembre. Une somme de 100 $ par mois devra être déboursée pour un résident de Saint-Jean-Port-Joli, soit une hausse de 65 $, et un montant mensuel de 150 $  pour un non-résident, soit une hausse de 85 $. Le règlement ne sera pas applicable sur le site de festivités populaires telle la Fête des chants de marins. L’artisan devra vendre sur un autre site que celui où sont prévues les festivités.

Les mandats du détenteur de permis sont les suivants : l’artisan doit offrir une prestation sur place et répondre aux questions des visiteurs sur le mode de fabrication de ses œuvres. Il lui est interdit de vendre des biens ou œuvres fabriqués par une autre personne. L’artisan doit s’assurer que son matériel ne nuise pas à la circulation des piétons. Toute personne non conforme au règlement est passible d’une amende de 300 $.

Le maire, M. Normand Caron, a précisé qu’un projet relatif à la vente sur les sites municipaux est prévu dans le plan de développement stratégique de la municipalité. Celui-ci devrait être instauré à court ou moyen terme. Il prévoit notamment la possibilité d’initier un marché public. De cette façon, il serait possible de réunir non seulement les artisans, mais aussi des producteurs variés. Le tout viserait à développer une identité propre à la municipalité.

Points relevés
Après avoir laissé la parole au public, des points ont été apportés par les commerçants et artisans. Le groupe des commerçants, qui considère que peu a été changé, a pointé quelques modifications à considérer. Les autres personnes présentes ont également faire connaître leur pensée au conseil. Ces remarques ont été prises en compte par la Municipalité et risquent d’être modifiées d’ici son adoption officielle.

Notons d’abord une plus forte augmentation monétaire pour les résidents que pour les non-résidents. Le tout devrait donc être discuté à nouveau. Les commerçants ont également rappelé la pertinence de rendre le permis valide à certains jours de la semaine, ou bien de diminuer d’un mois la période de son utilisation afin d’assurer une meilleure équité entre les deux parties.

Les commentaires seront considérés d’ici la fin du mois. Une séance de travail avec le conseil à ce sujet se tiendra les 30 mai et 6 juin prochains, alors qu’aura lieu l’adoption du règlement. Ce dernier sera appliqué cet été en prévision d’un nouveau projet stratégique qui pourrait être mis en place dans le futur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires