Mois de sensibilisation à l’autisme: « Être différent, c’est bien »

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Mois de sensibilisation à l’autisme: « Être différent, c’est bien »
L'exposition ON JASE DU TSA.

Ces paroles introduisent l’exposition, « ON JASE DU TSA », présente à la Bibliothèque de Montmagny pour tout le mois d’avril. Dans le cadre du mois de
l’autisme, les parents et les personnes autistes ont présenté de courts textes pour s’exprimer sur la thématique. L’objectif : mieux comprendre le TSA (trouble du spectre de l’autisme) et en apprendre davantage sur le quotidien de ceux qui vivent avec cette réalité.

Le thème pour l’édition de cette année : « Faisons briller l’autisme dans toute sa diversité! » Le but étant de souligner que chaque personne est unique et que l’autisme a plusieurs visages.

Il est possible d’y apprendre des conseils pour les non-autistes, dont l’importance du choix des mots. Les phrases doivent avoir le moins de mots possible, et ceux-ci doivent être des plus concrets.

Il est important également de souligner que les codes du langage ne sont pas interprétés de la même façon. « On dit que 10% du message envoyé est verbal et que 90% du message est exprimé de façon non verbale. La plupart des personnes autistes ne perçoivent pas ces derniers. Imaginez! », témoigne une personne participant à l’exposition.

Un aperçu de l’exposition.

« Je n’aime pas le mot handicap mais, dans les faits, c’est vrai que de gérer une grande anxiété, tenter d’interpréter les signaux sociaux, gérer le vocabulaire abstrait, gérer les sons, les odeurs, les perceptions exacerbées à longueur de journée peut entraîner une grande fatigue ainsi qu’une maladresse sociale», peut-on également lire dans les textes encadrés.

Une mère a d’ailleurs indiqué que c’est grâce à la différence de ses enfants qu’elle a appris à se comprendre et à se respecter dans sa propre vérité.

« Ce n’est pas l’autisme le vrai handicap, ce sont nos règles sociales qui sont immuables depuis bien trop longtemps », est-il cité dans l’exposition.

L’important, c’est d’apporter une réflexion à ce que peuvent vivre les personnes autistes et d’adapter leur réalité tout en appréciant leur différence.

Formations
Depuis le début d’avril, différentes formations ont été mises en place afin de sensibiliser la population et en apprendre davantage sur le TSA. En plus de découvrir l’exposition de Montmagny, il est possible d’assister à la formation « L’Autisme en Soi : l’anxiété et les crises », le 26 avril à 19 h, par Teams. De plus, le 28 ou 29 avril, Sébastien Auger présentera la conférence « Comprendre et distinguer le TSA et les troubles de santé mentale ».

L’Arc-en-Ciel a lancé la semaine dernière une ligne de chandails qui servira à financer les activités de socialisation auprès des personnes autistes. Ils seront mis en vente lors de ses prochaines conférences et par la suite, en ligne.

La ligne de chandails de L’Arc-en-Ciel. (Photo de courtoisie)

Il est toujours possible de découvrir les 16 cadres de l’exposition jusqu’à la fin du mois. L’activité a été initiée par Autisme Chaudière-Appalaches.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires