20 avril 2024

Encourager l’entrepreneuriat au féminin

Le Centre d’aide aux entreprises (CAE) de Montmagny-L’Islet annonce le
lancement du programme « Flexiprêt pour les femmes ». Ce dernier concerne les entrepreneures à temps partiel qui souhaiteraient obtenir un prêt pouvant aller jusqu’à 25 000 $ et de l’accompagnement visant à les aider à faire progresser leur projet entrepreneurial.

« Flexiprêt pour les femmes » s’adresse seulement à celles qui occupent la fonction d’entrepreneure à temps partiel. Il s’agit donc de quelqu’un qui a un projet entrepreneurial, mais qui vaque à une autre fonction ou occupation en même temps. Par exemple, elle peut occuper un emploi dans une autre entreprise, être étudiante ou encore être aidante naturelle. Ce nouveau programme se veut un projet pilote pour les deux prochaines années et 11 CAE ou SADC sur les 67 au Québec y participent. Le CAE de Montmagny-L’Islet est d’ailleurs le seul dans la région de Chaudière-Appalaches à offrir « Flexiprêt pour les femmes ».

« Actuellement, les femmes entrepreneures à temps partiel n’ont accès à aucun financement. Même au niveau de l’accompagnement, il est plus difficile pour elles d’en obtenir. [...] Si une entrepreneure à temps partiel souhaite démarrer une entreprise, si elle l’a déjà fait, si elle a besoin de nouveaux équipements, si elle souhaite que son entreprise prenne de l’expansion, tout est possible avec ce nouveau programme », affirme la directrice générale du CAE de Montmagny-L’Islet, Mireille Thibault.

Grâce à lui, il sera possible d’obtenir un prêt pouvant aller jusqu’à 25 000 $. Le CAE laisse la demandeuse justifier le montant dont elle croit avoir besoin dans sa requête. Un maximum de 50 000 $ par projet est également fixé, car deux entrepreneures qui sont en affaires ensemble peuvent placer une demande chacune.

Le CAE Montmagny-L’Islet offrira également un accompagnement aux femmes qui feront une demande dans le cadre de ce programme. Les membres de l’équipe ayant des compétences dans différents domaines tenteront de répondre aux demandes des entrepreneures ou trouveront les bonnes ressources pour les aider à monter leur
projet.

Pour les deux prochaines années, il n’y a pas de montant maximal à l’enveloppe budgétaire dont disposera le CAE Montmagny-L’Islet pour ce programme. Mme Thibault explique qu’il s’agit actuellement d’un projet pilote et que le nombre de demandes reçues et le montant total remis aux entrepreneures durant cette période de rodage serviront à déterminer celui qui sera fixé dans les prochaines années. La directrice générale espère donc que plusieurs femmes viendront cogner à la porte du CAE pour démontrer qu’il y a vraiment un besoin dans la région pour ce type de programme.

L’organisme pourra commencer à recevoir des demandes à partir du 1er avril. Toutefois, le formulaire est déjà disponible sur le site web du CAE Montmagny-L’Islet et les intéressées peuvent toujours contacter l’équipe pour obtenir plus d’information.

Articles reliés