23 juin 2024

«À la montagne, au fleuve et dans le ciel»

Le Centre socioculturel Gérard-Ouellet ouvrira l’exposition collective multidisciplinaire « À la montagne, au fleuve et dans le ciel » d’Audrée Demers-Roberge, Isabelle Demers et Sylvie Cauchon le vendredi 10 novembre 2023. Un vernissage est prévu pour l’occasion, dès 17h, en présence des artistes. Cette exposition itinérante est présentée en collaboration avec L’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas qui est l’instigatrice de ce projet. Le public est invité à découvrir l’exposition, à rencontrer les artistes et à échanger avec elles sur leur travail. L’exposition s’articule autour de trois axes structurants du rapport au territoire : la montagne, le fleuve et le ciel. Les trois artistes abordent le dessin, la sculpture, la photographie et l’installation. La rencontre de leur univers converge sur l'exploration du paysage où, chacune à leur façon, créent des milieux ou des écosystèmes hybrides. Cette hybridation souhaite faire écho à l’évolution des écosystèmes depuis les cinquante dernières années dû en grande partie au réchauffement de la planète. Les animaux vivant au sud migrent au nord pour s’adapter à de nouveaux écosystèmes. Les végétaux se transforment et migrent vers d’autres régions. Les œuvres rappellent l’importance de la nature et de la préservation de l’environnement, tout en abordant les effets d’une transformation accélérée par l’activité humaine des territoires actuels. Les artistes Dans cette approche, les artistes se regroupent pour une première fois. Audrée Demers-Roberge explore le dessin, la sculpture, la photographie et l’installation dans son rapport avec les environnements naturels. Isabelle Demers s’intéresse, dans sa pratique qui évolue autour du dessin, de la sculpture et de l’installation, aux animaux souvent laissés de côté, les laissés pour contre, tels que les chauves-souris ou les rongeurs, et tentent de leur donner noblesse, fascination et intérêt. Sylvie Cauchon emploie la céramique pour donner corps au bestiaire d’animaux qui l’habite. Elle façonne des animaux de toutes sortes dans l’argile, parmi lesquels ceux qu’on retrouve dans le ciel et la mer. Elle nous donne aussi à voir des créatures mutantes issues de son imagination et du croisement de différentes espèces. Ce projet a reçu un appui financier dans le cadre d'une entente de partenariat entre le Conseil des arts et des lettres du Québec, le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, la Ville de Lévis et les neufs MRC de la Chaudière-Appalaches. L’exposition sera disponible jusqu’au 21 décembre.