29 février 2024

Chantal Caron, artiste de l’année en Chaudière-Appalaches

Chantal Caron, chorégraphe et fondatrice de Fleuve| Espace danse, a remporté le Prix du CALQ – Artiste de l’année en Chaudière-Appalaches, lundi dernier, lors de la cérémonie qui se déroulait à la Maison de la littérature de Québec. Elle a su se démarquer par ses différentes œuvres qui rayonnent aux quatre coins du globe. Ce mérite lui permet de bénéficier d’un montant de 10 000$. Mme Caron s’est vu décerner le prix lors de la cérémonie des Prix d’excellence des arts et de la culture qui s'est tenue le 20 novembre. Celle-ci a été choisie par le jury particulièrement pour « la force de son engagement et la beauté qualifiée de saisissante de ses œuvres chorégraphiques. » Selon les informations du Conseil, Fleuve | Espace danse, fondé en 2006, a signé jusqu’à présent 13 spectacles et donné plus de 80 représentations partout au Québec. En 1986, l’École de danse Chantal Caron est née à Saint-Jean-Port-Joli. Depuis, elle a permis à plus de 1000 jeunes et adultes de découvrir la danse. Lors de l’événement, Mme Caron s’est dit très heureuse d’avoir remporté le prix. « Je suis une amoureuse de mon patrimoine. Je suis vraiment contente. Ce prix représente beaucoup pour moi et je félicite les sélectionnés. » La cérémonie était encadrée par le Conseil des arts et des lettres du Québec, en collaboration avec Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches.

« Chantal Caron est reconnue pour la force de son engagement à démocratiser la danse contemporaine et à la sortir des sentiers battus. Maîtrisant aussi finement le spectacle in situ que la vidéodanse, elle offre des œuvres d’une beauté saisissante qui voyagent des berges du Saint-Laurent aux quatre coins du globe », a décrit le jury.
En effet, plusieurs de ses films ont fait le tour du monde et ont gagné de nombreux prix. « L’image, la cinématographie autour de la danse m’ont vraiment beaucoup intéressé et ça l’a changé complètement ma vision chorégraphique », explique-t-elle dans une capsule vidéo annonçant sa nomination. Dans ses créations, la beauté environnementale de la région est mise de l’avant. « Je suis fière de ça et j’avais envie d’en parler encore. La nature joue avec moi énormément. J’ai apprécié chaque chose que l’écosystème m’apporte et c’est ça qui nourrit mon travail. » En janvier 2024, deux danseurs seront de retour sur la glace dans un nouvel œuvre cinématographique.