26 février 2024

Impacts: le combat quotidien de Suzie Paris

Suzie Paris, résidente de Cap-Saint-Ignace, a publié son autobiographie intitulée « Impacts ». Sous le nom de Anne, l’auteure partage les conséquences réelles d’événements dévastateurs que peut vivre un enfant, et ce, tout au long de sa vie. Un livre qui traite de l’abandon, d’abus sexuel, d’intimidation et de reconstruction. Le livre de Mme Paris a pour but de faire comprendre les nombreux impacts à long terme qu’une personne peut ressentir tout au long de sa vie à la suite d’événements d’abandon, d’abus et d’intimidation. C’est également une façon d’aider les personnes qui vivent ou qui ont vécu de telles situations. Il y a toujours de l’espoir et il est possible de s’en sortir. « C’est pour faire comprendre les impacts réels que nous-mêmes on ne soupçonne même pas », souligne l’auteure. Selon les cas connus, elle rappelle qu’une femme sur trois peut vivre des abus sexuels dans sa vie. De plus, les hommes ne sont également pas épargnés par cette réalité. L’écriture du livre lui aura pris quatre ans. Mme Paris a dû revivre ces moments de vie qui ont fait chavirer son monde. « Tout ce qui est dans le livre est arrivé. Je n’ai rien inventé. Ce sont simplement les noms qui ont été changés. » L’idée d’écrire ce livre lui est venue alors que son conjoint souhaitait comprendre un peu plus son vécu et la façon dont elle vivait avec ses démons intérieurs. Elle a donc décidé de se lancer dans l’écriture, ne serait-ce que pour lui faire comprendre ce qui se passait dans sa tête dans ses moments de tristesse. Après trois chapitres d’écrits, elle s’est dit que cela pourrait être une bonne idée de partager son vécu, ce qu’elle ressent, et de cette façon, aider des gens. « On essaie de ne pas le montrer, mais je pense que les gens qui vivent avec nous se rendent compte quand même souvent qu’on est dans notre monde, c’est la tristesse et la peur. » Libérateur Afin d'en faciliter l’écriture, elle a changé le nom de son personnage pour Anne dans le but de créer une distance. Elle a également reçu le soutien d’une psychologue tout au long de l'écriture afin de discuter de ce que chaque écrit lui a fait ressentir. Un travail de reconstruction est nécessaire pour contrer cette pensée envahissante. Bien que ce fut difficile à certains moments, elle indique que la réalisation de ce livre a été plutôt libératrice. « Au fil des chapitres, je me sentais de plus en plus libérée. Ça m’a permis de me redonner le droit d’exister entièrement et en étant bien dans ma peau. » Au total, Mme Paris a vécu 22 ans de thérapie. Elle dit que son entourage l’a beaucoup aidée à passer au travers, autant sa famille que ses amis. Depuis la parution de son livre, des personnes ayant vécu des situations semblables l’ont contactée pour lui dire que son livre mettait des mots sur ce qui s’est passé dans leur vie. Tristesse intérieure La peur fait partie du quotidien. Étant mère de deux enfants, une peur additionnelle s’installe à l'effet que des situations semblables soient vécues de leur côté. « C’est aussi penser que dans la vie, on n’a pas notre place. Quand on se fait agresser ou abuser, dans notre tête, on ne vaut plus rien. » Vivre avec une situation d’abus équivaut à des peurs constantes et une tristesse intérieure profonde. « C’est difficile souvent pour les gens qui vivent avec nous de comprendre. C’est donc pour mettre ça en lumière », explique-t-elle. Avec ce livre, elle espère sensibiliser également les personnes qui ont des comportements à risque d’abus pour éviter que de telles situations se produisent. Bien qu’il s’agisse de son premier livre, elle ne planifie pas pour le moment en écrire un deuxième. L'ouvrage est disponible dans la majorité des librairies du Québec, dont Livres en tête et en ligne. Son livre voyagera également prochainement en France. Outre-mer, les lecteurs pourront être sensibilisés à cette réalité.