26 février 2024

La COFEC devient propriétaire du Musée des Anciens Canadiens

La COFEC a acquis officiellement le Musée des Anciens Canadiens lundi dernier. Il s’agit d’une première étape dans l’élaboration d’un Espace patrimoine assurant la pérennité de la sculpture sur bois à Saint-Jean-Port-Joli. L’objectif : devenir un pôle d’attraction d’envergure au Québec, mais également au Canada. Ce projet a débuté à l’été 2022 alors que les anciens propriétaires du Musée ont indiqué leur intérêt de partir à la retraite. Ces derniers ont interpellé la Municipalité afin de s’assurer de sauver la collection. Celle-ci a alors mandaté la Société du Réseau Économusée afin de réaliser une évaluation des œuvres ainsi qu’une étude de faisabilité sur la préservation et la mise en valeur du patrimoine. La Municipalité a par la suite confié à la COFEC la possibilité de s’occuper du projet afin de présenter la collection à sa juste valeur. Soulignons que celle-ci comprend plus de 250 sculptures des plus grands artistes et artisans, autant de la région, qu’au niveau provincial, dont la famille Bourgault. C’était une évidence pour plusieurs de mettre les efforts afin de valoriser cette collection riche d’histoire. Le Musée sera éventuellement modernisé et mise aux normes afin d’assurer un bel accueil auprès des visiteurs.  Des expositions thématiques pourront également y être proposées. Un nouveau pôle culturel En plus du Musée, la COFEC travaille à acquérir également le Domaine Médard-Bourgault situé à proximité. Ce Domaine patrimonial a été cité par la Municipalité et comprends des sculptures de la famille Bourgault.

Pour centraliser l’Espace patrimoine, la COFEC prévoit également acheter l’atelier actuel de Pierre Bourgault situé devant le Musée.  Avec la résidence d’artistes Est-Nord-Est, voisin de l’atelier, plusieurs établissements significatifs culturels se retrouveront au même endroit. Les achats officiels se feront à l’automne. La destination de sculpture La COFEC opérera officiellement l’Espace patrimoine à compter de 2024. Celui-ci sera identifié sous le nom d’«Espace patrimoine de sculpture sur bois ». En plus des avantages de préservation et de pérennisation, ce projet permettra de bonifier l’offre culturelle et touristique de la MRC. Le but premier est que Saint-Jean-Port-Joli devienne officiellement la destination de la sculpture sur bois. Selon les informations de la COFEC, un espace patrimoine est une organisation, qui, dans un lieu, permet de faire vivre et de faire perdurer une pratique/un patrimoine immatériel par l’expérimentation et la transmission aux visiteurs. Le Québec dénombre actuellement peu de ce type d’espace actuellement, selon le directeur général, François Garon. Ce dernier observe notamment un engouement de la sculpture sur bois présentement et croit que l’Espace sera bien apprécié. Rappelons que la Municipalité de Saint-Jean-Port-Joli a célébré récemment les 100 ans de sculpture. De la formation? La COFEC souhaite travailler de pair avec la Maison des métiers d’art du Québec afin qu’une formation de sculpture soit offerte directement dans l’Espace patrimoine. Rappelons que des cours à cet effet étaient auparavant offerts à Saint-Jean-Port-Joli, avant de déménager à Québec. L’organisation prévoit donc mettre en place un espace pour la formation et l’expérimentation dans l’établissement. Par exemple, la mise en place d’un atelier de sculpture permettant des démonstrations et l’expérimentation par les visiteurs. Des travaux sont également considérés plus tard afin de donner la possibilité de mettre encore plus en valeur le milieu. Par exemple, l’ajout d’une annexe proposant de nouvelles expositions. Pour implanter officiellement les futures étapes du projet, différentes demandes de subventions seront demandées auprès des différents ministères. Des campagnes de financement seront également mises en place à cet effet.