14 juin 2024

La Fête des chants de marin, à quoi s’attendre…

La Fête des chants de marin annoncera prochainement sa programmation. D’ici là, le Journal s’est entretenu avec Alexandre Caron, président, afin d’avoir un peu plus d’information sur ce qui reviendra pour cette 24e édition qui se déroulera du 17 au 20 août prochain. Sans entrer dans les détails, Alexandre a donné un petit avant-goût de la programmation qui sera annoncée prochainement. Encore cette année, quelques noms internationaux seront présents. « On a quelques internationaux de Chants de marin et on a aussi un volet plus folklorique qui demeure l’un de nos créneaux depuis longtemps. Il va y avoir aussi un spectacle Chants de marin un peu plus rock pour faire bouger les gens », indique-t-il. Le spectacle près du fleuve au matin, qui avait été bien apprécié l’an dernier, sera de retour pour la prochaine édition. Le président indique qu’ils ont réussi à trouver un artiste adéquat pour vivre un moment musical hors du commun au lever du soleil. De plus, le site devrait être aménagé autrement cette année. Le marché portuaire, habituellement sous un chapiteau à l’extérieur, sera cette année installé dans La Vigie. Les conférences qui avaient lieu normalement à l’intérieur seront déplacées soit à l’extérieur ou au Centre socioculturel Gérard-Ouellet. Grand retour cette année : la tablée maritime. Il s’agit d’un souper mettant en vedette les produits régionaux, sous une thématique marine. L’événement se déroulera au début de la programmation, soit le jeudi. Le Cabaret présentant un spectacle de variétés est encore prévu dans la programmation cette année, à la suite de quoi suivra le repas. Leur propre programmation La Fête des Chants de marin a subi une perte financière lors de la dernière édition en 2022, ce qui a déçu un peu l’organisation. Ils auraient bien aimé avoir plus de monde, mais ils sont tout de même satisfaits de la foule qui était présente. « La Fête a été malgré tout un succès! Tout s’est bien déroulé et il n’y a pas eu de pépins majeurs », assure le président. Les subventions et la pérennité de l’événement assurent tout de même qu’il n’y aura pas de soucis financiers pour la prochaine édition. Bien qu’ils aient bénéficié des services des Arts de la scène (ADLS) l’an dernier, ils ont décidé de ne pas poursuivre ce partenariat cette année. « On a décidé de travailler plus la partie programmation par nous-mêmes ». Avec leur expérience des dernières années, ils se sentaient prêts à cette éventualité, mais il s’agissait également d’une façon de sauver quelques sous. L’aide des ADLS a permis l’an dernier de bien organiser la Fête, mais les membres du nouveau conseil d’administration se sentaient disposés à tout planifier eux-mêmes cette année. « On se sentait plus à l’aise d’avoir de l’aide externe, mais cette année on était à l’aise de faire les choses nous-mêmes. » Pour l’édition d’août prochain, l’équipe est formée davantage de bénévoles et de sous-comités à sa réalisation. Ils ont d’ailleurs misé davantage sur ces sous-comités pour la conception de la Fête. Chaque tâche est partagée pour assurer le succès de l’événement. « C’est une meilleure organisation qui fait en sorte qu’on est capable d’en prendre plus cette année.» Notons que l’assemblée générale annuelle a fait place à deux réélections et l’ajout d’un nouveau membre. Le conseil d'administration est formé d'Alexandre Caron, Véronique Blais, Gabriel Tremblay, Marion Gauthier-Levac, Edmond Léonard, Félix Ganary Garon, Raphaël Bond.