02 mars 2024

L’art en symbiose avec la nature

L’artiste visuelle Sandra Giasson-Cloutier, résidente de Saint-Jean-Port-Joli et originaire de L’Islet, effectue un projet de recherche et création au Verger de l’Évolution de Sainte-Louise. Débutée en juin, elle terminera son travail en octobre. La population aura l’occasion de découvrir son œuvre les 8 et 21 octobre prochains. À travers des séjours immersifs sur cette terre agricole avec mission éducative, l'artiste crée une œuvre avec des textiles récupérés et des plantes tout en explorant la performance en milieu naturel. Le dimanche 8 octobre, dans le cadre de l'événement "Rencontres Au temps des moissons" qui débute à 13h30, la population est conviée à une immersion dans l'univers du Verger de l'Évolution. Il sera possible de rencontrer des membres de la coopérative de solidarité Arbre-Évolution qui accompagnent la vie agricole et communautaire du Verger. Il sera possible de discuter avec Sandra Giasson-Cloutier, participer à un atelier et assister à une performance. Le samedi 21 octobre à 14h30, les participants pourront s’immerger dans l'univers de l'Ensemenceuse, gardienne du sacré, en assistant à une performance artistique extérieure qui allie œuvres de textiles récupérés et de plantes, mouvements et communion avec la nature. Une exposition des sources d'inspiration de l'artiste (insectes, plantes) sera également proposée. En cas de pluie, les événements seront reportés au lendemain matin.

Démarche artistique Sandra Giasson-Cloutier transforme ses expériences de vie significatives en rituels par le biais de l’art et d’une connexion profonde à la nature. Sa démarche écoféministe s’inscrit dans une déconstruction et une réappropriation de l’imaginaire romantique construit par les contes de fées et la représentation des femmes dans l’espace public. L'artiste crée différents archétypes (personnages) qui prennent vie dans une œuvre textile, qu'elle intègre ensuite dans une performance en milieu naturel. Des rituels performatifs intimes sans public, des performances ouvertes à tous et des captations photographiques et vidéographiques sont réalisés afin d'ancrer dans son corps l'existence de cet archétype et de documenter le processus. Un partenariat inspirant Le partenariat avec l’organisation est bien apprécié, considérant que le travail de l’artiste rejoint bien la vocation du Verger. Rappelons qu’Arbre-Évolution favorise le mieux-être des communautés à travers une symbiose entre la forêt, l'humain et son environnement: « Nos visées premières sont l'implication des collectivités et la sensibilisation des jeunes à l'environnement. Ainsi, le projet Semences et la démarche de Sandra en générale s’inscrivent en adéquation avec les valeurs d'écocitoyenneté engagée que nous prônons, d’où notre intérêt à participer à ce projet. La présence d’une artiste sur le terrain du Verger de l’Évolution saura certainement laisser une trace dans l’imaginaire des jeunes qui le fréquentent », mentionne Marie-Claude Bernier-Bédard, chargée de projets spéciaux.

Des artistes collaborateurs permettent de bonifier le projet et d'en assurer la documentation: Pierre-Étienne Lessard, en vidéo, Julia-Maude Cloutier en danse et Franziska Wadehn en photographie. Ce projet a reçu un appui financier dans le cadre d'une entente de partenariat entre le Conseil des arts et des lettres du Québec et la MRC de L'Islet. Outre Arbre-Évolution, d'autres partenaires locaux contribuent au projet: la Société St-Vincent-de-Paul de Montmagny, le Cercle des fermières de St-Jean-Port-Joli et la Municipalité de L'Islet.